Retour

Les jeunes immigrants se sentent exclus, selon Labeaume

De nombreux jeunes issus de l'immigration ne se sentent pas chez eux à Québec, déplore Régis Labeaume.

Un texte de Louis Gagné

Le maire sortant affirme avoir fait ce constat au cours de la tournée d'écoles secondaires qu'il a effectuée dans la dernière année.

« Il y a un endroit en particulier où j’ai senti que, déjà, des adolescents de 13, 14, 15 ans ne se sentaient pas membres à part entière de la communauté. Ils l’exprimaient à leur façon, mais ça me semblait être le [cas d’après] ce que j’ai compris, moi, et je pense que je ne me suis pas beaucoup trompé », raconte le chef d’Équipe Labeaume.

Actions concrètes

S’il est réélu, le chef d’Équipe Labeaume promet de mettre en œuvre « des actions bien concrètes sur le terrain » pour « faire comprendre [aux enfants d’immigrants] qu’ils ont leur place dans la communauté ».

Le maire sortant s’engage notamment à faire passer de 6000 $ à 150 000 $ la subvention que verse la municipalité à Jeunes musiciens du monde. Cet appui financier aidera l'organisme, déjà présent dans les quartiers de Vanier et Saint-Sauveur, à étendre ses activités dans d’autres secteurs de la ville, notamment à Sainte-Foy.

Selon Régis Labeaume, l’apprentissage de la musique aide les enfants d'immigrants et ceux issus des quartiers défavorisés à mieux s’intégrer.

Le maire sortant promet également d’accorder une aide de 25 000 $ au centre communautaire Mgr Marcoux pour l’aider à poursuivre et consolider ses activités d’intégration et de francisation.

Plus d'articles

Commentaires