Retour

Les jeux en ligne s’amènent dans les bars de Saint-Roch

Le phénomène des compétitions de jeux en ligne s'amène en force à Québec : en moins d'un mois, deux bars pour amateurs de sports électroniques (communément appelé eSports) ont ouvert leurs portes dans Saint-Roch, à deux pas des studios de création du quartier techno.

Le resto-bar LvlOp, situé sur la rue Saint-Joseph, a accueilli ses premiers clients vendredi. L'établissement propose une variété de jeux sur différentes consoles.

« Il ont vraiment pensé à tout. Autant pour le gamer PC que Playstation ou xBox [en plus de ceux qui aiment] le retro gaming avec les vieilles consoles de Nintendo », se réjouit Stéphane Goulet, un amateur de jeux vidéos qui tient une baladodiffusion sur le sujet.

Le LvlOp suscitait un engouement avant même d'ouvrir ses portes : quelque 1500 personnes s'étaient montrées « intéressées » par la soirée de lancement sur la page Facebook du resto-bar.

Le copropriétaire du LvlOp, Nicolas Huot, estime que les compétitions de jeux en ligne attirent de plus en plus d'adeptes à travers la planète.

« Les jeux vidéo, ce n'est pas une nouveauté, mais c'est un phénomène qui est en pleine expansion, surtout quand on parle de eSports, souligne-t-il. On pense qu'on est rendu à ce niveau-là [à Québec]. On veut offrir ça aux gens de nos générations, les générations X et Y. »

À quelques coins de rues de là, sur la rue du Parvis, le bar Meltdown Québec a ouvert ses portes au début du mois, au coeur du Quartier de l'innovation.

À chaque soir, l'établissement de 213 places accueille des dizaines d'adeptes de jeux vidéo qui s'affrontent dans le cadre de tournois en équipe dans le sous-sol du bâtiment situé au 728 rue Saint-Joseph Est.

Le président de la Société de développement commercial (SDC) du quartier Saint-Roch, Éric Courtemanche-Baril, n'est pas surpris de l'engouement suscité par ce type d'établissement.

« C'est un phénomène un peu mondial », explique-t-il.

M. Courtemanche-Baril se réjouit que ces nouveaux établissements attirent un nouveau type de clientèle.

« Il y a un besoin pour une clientèle qui [recherche quelque chose de plus] ludique. Ils veulent aussi s'amuser en prenant un verre et découvrir le quartier Saint-Roch. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque