Retour

Les oeuvres de Yann Normand exposées à Toronto

La galerie Thompson-Landry, seule galerie de Toronto consacrée aux créateurs québécois, célèbre cet automne ses 10 ans d'existence. Pour l'occasion, elle présente le travail de 21 artistes du Québec, dont les sculptures de Yann Normand.

Yann Normand a choisi les chemins de traverse; après un diplôme d'études collégiales en art, il se lance dans la création. Il peint et dessine pendant des années avant de bifurquer vers la sculpture.

« Je travaille l'acier, c'est vraiment mon médium, c'est celui avec lequel je suis vraiment à l'aise. C'est vraiment dans le feu, la soudure et le buffage [sic]. C'est vraiment ce qui m'anime depuis presque 10 ans. »

L'acier est pour l'artiste une force brute avec laquelle il faut composer, voire batailler. « À l'origine, les morceaux peuvent être rouillés, oxydés de toutes sortes de façons. Je les nettoie, je les polis et à la fin, il y a un côté brut aux pièces, c'est lumineux. J'arrive à créer un mouvement même avec cet acier-là qui est quand même costaud à travailler ».

Les oeuvres de l'artiste sont inquiétantes, mélancoliques et empreintes de romantisme. Paradoxalement, elles ont aussi un caractère industriel. Elles sont, aux dires du sculpteur, à l'image de l'existence humaine.

« Je travaille le crâne humain. Oui il y a des haches, des cicatrices, mais moi, j'y vois beaucoup de lumière puis on espère que les gens le voient aussi. Ce n'est pas dark. C'est lumineux, c'est beau, c'est la vie finalement. »

Les sculptures de Yann Normand sont exposées depuis le 22 septembre à la prestigieuse galerie Thompson-Landry de Toronto, qui présente une rétrospective des meilleurs artistes québécois de l'heure. C'est un honneur largement mérité pour le sculpteur qui vit maintenant de son art depuis 12 ans.

L'exposition de 10e anniversaire de la galerie Thompson-Landry se termine le 16 octobre.

Plus d'articles

Commentaires