Le succès des paniers bio ne se dément pas. Pour une 21e saison, plus de 19 300 familles recevront des paniers composés de légumes biologiques et d'autres aliments qui leur seront livrés par des fermiers de famille membres du réseau Équiterre.

Le réseau d’Équiterre s’élargit pour une première fois en direction de la Gaspésie et du Nouveau-Brunswick.

« Encore cette année, on note un engouement de la part des fermiers. On accueille un total de 19 nouvelles fermes », explique Isabelle Joncas, chargée de projet pour le programme des paniers bio chez Équiterre.

Quand le concept a vu le jour, en 1996, Équiterre était bien loin de se douter que l'intérêt pour le projet serait aussi important.

« Cette année, il y a des fermes qui vont afficher complet au début de la saison puis il y a des fermes qui vont être capables de prendre des abonnés jusqu'en juin juillet. Il faut faire vite pour s'abonner parce que la formule est populaire », souligne-t-elle.

Flexibilité

Avec les années, le concept des paniers bio a évolué afin de s’adapter aux besoins des familles, explique Isabelle Joncas.

« La formule est de plus en plus flexible. Lorsqu’on est en vacances, on peut suspendre nos livraisons. Lorsqu’il y a certains légumes qu’on n’aime pas, on peut toujours prendre un panier de rechange. On peut souvent avoir accès à des produits en commande additionnelle. »

Le réseau compte maintenant près de 550 points de livraison à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick. Plusieurs sont désormais établis dans les stationnements d’épicerie. « Les gens apprécient beaucoup de pouvoir compléter leur panier bio avec d’autres aliments qu’ils se procurent à l’épicerie. »

Isabelle Joncas souligne que le succès croissant des paniers bio dépend avant tout du rapport qu'ont les familles avec l'alimentation. « Les gens sont de plus en plus éveillés à bien manger », note-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires