Retour

Les professionnels du gouvernement se font entendre

Des membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), qui n'ont pas encore d'entente avec le gouvernement pour le renouvellement de leur convention collective, tiennent des manifestations au Québec devant les bureaux de circonscription d'une vingtaine de députés, tous partis confondus.

À Québec ce matin, une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant les bureaux du président du Conseil du trésor, Sam Hamad.

Les fonctionnaires disent vouloir sensibiliser les députés à l'importance du personnel professionnel pour les services publics et l'économie du Québec.

Les manifestants dénoncent aussi ce qu'ils appellent « l'absence de négociation de bonne foi » dans le contexte du renouvellement de la convention collective qui est échue depuis le 31 mars dernier.

« Entente inacceptable »

Jeannot Vachon, vérificateur en taxes à Revenu Québec, soutient que l'entente de principe conclue à la mi-décembre entre le Front commun des syndicats et le gouvernement Couillard n'est pas acceptable.

« Les professionnels, on dit clairement que ces offres-là étaient insuffisantes et on n'est pas intéressés. Donc, il va falloir que le gouvernement aille plus loin sinon, ça ne se réglera pas », dit-il.

Les professionnels évaluent à 9 % l'écart salarial des syndiqués du secteur public avec les professionnels du secteur privé.

Jusqu'à maintenant, elles n'ont pas mobilisé beaucoup de fonctionnaires à Québec. Personne ne s'est présenté au rassemblement prévu devant les bureaux du ministre de l'Éducation, François Blais, dans l'arrondissement de Charlesbourg.

Plus d'articles