Retour

Les retraités invités à « relativiser » la suspension de l'indexation de leurs rentes

Le maire Régis Labeaume demande aux retraités de « relativiser » les impacts de la suspension de l'indexation de leurs rentes, une décision contestée par les syndicats et des retraités de Québec.

La Ville évoque les dispositions de la loi 15 sur les régimes de retraite dans le milieu municipal pour adopter cette mesure qui permettra des économies d’environ 7 millions de dollars par année.

Au lendemain d’une sortie de l’Association du personnel retraité de la Ville qui dénonce un « bris de contrat », le maire Labeaume a donné le détail des baisses d’indexation.

Selon les chiffres avancés, les anciens fonctionnaires municipaux toucheront 72 % de leur indexation, les professionnels, 65 %, les cols bleus, 60 %, et les cadres, 33 %. Les ex-pompiers auront droit à 84 % de l’indexation et les policiers, 50 %.

« Dire que les petits salariés sont les plus punis, c’est faux. Les petits salariés, c’est généralement les manuels et les fonctionnaires », affirme Régis Labeaume.

Selon le maire, il s’agit d’une mesure temporaire pour éponger les déficits des caisses des employés municipaux.« Ça, c’est les indexations minimums qu’ils vont avoir parce qu’au fur et à mesure où le déficit va se réduire, les indexations vont remonter. Franchement, je pense qu’on va survivre », a lancé Régis Labeaume.

Le maire pense que sa décision obtient l'appui de la population, dont la majorité « n’a pas de fonds de pension », rappelle-t-il.

Ou on fait ça de même ou on demande aux payeurs de taxes de le payer. Je pense qu’on va faire ça de même. Je pense que ç'a bien du bon sens et c’est pour ça que le gouvernement nous a permis de le faire

Régis Labeaume

Si la Ville suspend l’indexation des rentes, les retraités menacent de poursuivre leur ancien employeur. Des dirigeants syndicaux dénoncent aussi la décision de la Ville. Ils contestent d'ailleurs la loi 15 devant les tribunaux.

La proposition de l’administration Labeaume doit être entérinée au conseil municipal, lundi prochain. Elle entrera en fonction le 1er janvier.

Plus d'articles

Commentaires