Le temps chaud et sec des derniers jours a fait grimper les risques de feux de forêt au Québec. L'indice d'inflammabilité est élevé à extrême dans plusieurs secteurs.

« On est dans une période où tout le combustible est très vulnérable aux incendies de forêt. On a pu le voir, hier, on a eu plusieurs alertes d'incendies », précise Marie-Louise Harvey de la Société de protection des forêts contre le feu.

L'Est et les régions plus au nord du Québec sont particulièrement vulnérables aux incendies en ce moment en raison du temps sec et de l'absence de végétation. Les orages attendus cet après-midi dans plusieurs régions seront aussi à surveiller.

« Ce sont des situations qui sont très propices aux feux de forêt. S'il y a très peu de précipitations, on pourrait avoir d'autres incendies qui vont s'allumer suite à ces orages-là. Donc la SOPFEU est sur le qui-vive actuellement », affirme Mme Harvey.

La SOPFEU conseille d'éviter de faire des feux en forêts ou de brûler des branches jusqu'à ce que le taux d'inflammabilité soit moins élevé.

Jusqu'ici, 190 feux de forêt ont été répertoriés au Québec depuis le début de la saison.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine