Deux heures de rock'n roll avec des septuagénaires de 20 ans. Les Rolling Stones ont bouclé avec superbe leur tournée Zip Code devant une foule monumentale à Québec, mercredi.

Un texte de Véronica Lê-Huu

La soirée a semblé défiler rapidement, les rockeurs britanniques forts de leurs 50 ans de carrière étant en voix, en forme, avec un concert rodé au quart de tour.

Mick Jagger et sa troupe ont produit dans un souffle près d'une vingtaine de chansons, dont bon nombre de succès intemporels. Les Start me upJumpin' Jack Flash, Wild Horses, Honky Tonk Women, Gimme Shelter, Sympathy for the Devil, Brown Sugar, faisant partie du lot au grand bonheur des festivaliers qui ont pu se frayer une place, entassés par dizaines de milliers sur le site des plaines d'Abraham.

S'adressant en français presque exclusivement, Mick Jagger et dans une moindre mesure Keith Richards ont gardé contact avec le public l'invitant à chanter, lever les bras en l'air notamment sur Street Fighting Man choisie par les festivaliers.

Affectionnant particulièrement les paillettes et le scintillant, Mick Jagger a pris plaisir à changer de costume presque chaque pièce, cuir noir, bleu, paillettes rouges, queue-de-pie, jusqu'à la cape en plumes rouge et noir pour Sympathy for de Devil.

Si Jagger déplaçait le plus d'air, courant d'un bout à l'autre de la scène, sautillant le long de la passerelle, agitant mains, bras, et pour ainsi dire tout ce qui se déploie, le chanteur a aussi laissé la place notamment à Keith Richards resplendissant et sourire, qui a interprété quelques chansons.

« Cut it out!  », lance-t-il à la foule qui l'acclame.

La choriste Lisa Fisher a également offert un moment d'une grande virtuosité avec son solo puissant dans Gimme Shelter.

Le batteur Charlie Watts, moins expansif mais qui assurait, a pour sa part dû se faire tirer par la manche pour s'avancer vers la foule.

En rappel, You Can't Always Get What You Want interprétée en compagnie d'une chorale de jeunes voix de Laval a apporté une touche gospel à l'ensemble.

La soirée a culminé avec Satisfaction sous les feux d'artifice. Accolades et salut à la foule.

Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood ne seront restés que quelques heures, puisque le band a repris l'avion juste après le spectacle.

Crédit : Maxime Corneau

Insatisfaction

Le spectacle des Rolling Stones aura néanmoins fait son lot de mécontents. Le site des plaines étant bondé, plusieurs festivaliers ont été contraints de voir la scène sur un écran, d'entendre la musique de loin ou même de rebrousser chemin. 

Mince consolation s'il en est une, ce dernier concert de la tournée Zip Code ne serait pas la dernière performance du groupe.

Les Rolling Stones étaient arrivés sur le site des plaines d'Abraham en fin d'après-midi.

Crédit : Aude Brassard-Hallé

C'est sous escorte policière qu'ils se sont déplacés jusqu'au centre-ville de Québec où ils étaient attendus par des milliers de festivaliers.

Crédit : Maxime Corneau

Le site avait ouvert ses portes à 18 h et les festivaliers se sont précipités au pas de course pour avoir une place à l'avant-scène.

Crédit : Jocelyn Létourneau

De nombreux spectateurs avaient  passé la journée aux abords du site avant l'ouverture.

Cliquez ici pour voir notre couverture du Festival d'été en direct sur vos appareils mobiles.

Crédit : Maxime Corneau

Plus tôt dans la soirée, Galaxie, le band d'Olivier Langevin, a ouvert le bal avec environ 30 minutes de prestation.

Crédit : Véronica Lê-Huu

Les Américains The Districts ont suivi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine