Retour

Les Sentiers du Moulin seront ouverts cet hiver

Des résidents de Lac-Beauport ont repris le contrôle des Sentiers du Moulin, qui étaient frappés par de nombreux problèmes financiers. La municipalité est maintenant propriétaire du centre et un nouvel organisme sans but lucratif (OSBL), créé par les citoyens, gère les opérations.

Le centre, qui offre notamment des activités de ski de fond et de vélo de montagne, avait demandé en mai l’aide de la municipalité de Lac-Beauport pour assurer son avenir.

L’organisme sans but lucratif qui gérait les sentiers, le Centre de plein air Lasallien, affirmait être déficitaire depuis quelques saisons raison des coûts d’entretien importants pour le ski de fond.

Plusieurs infrastructures étaient devenues désuètes. « Les gens se présentaient et les pistes n’étaient pas tracées, ça créait beaucoup de frustration chez les utilisateurs », admet le président du nouveau conseil d’administration, Louis Turenne.

Mobilisation citoyenne

Des citoyens se sont donc mobilisés et ont créé un nouveau plan d’affaires pour assurer la survie du centre de plein air.

« Je suis présidente du club de ski de fond des Sentiers du Moulin, et quand j’ai vu que l’organisme qui était là avant était en difficulté, je me suis dit [...] qu’il fallait faire quelque chose », affirme la vice-présidente du nouveau conseil d’administration, Carole Roth.

Un nouvel organisme à but non lucratif a été créé, le Centre nordique du Moulin, et la municipalité gèrent dorénavant les infrastructures.

« On a décidé de créer un OSBL indépendant pour arriver à gérer le centre de ski de fond et de suggérer ça à la municipalité pour assurer la pérennité du centre pour les prochaines années », ajoute-t-elle.

Si ce nouveau plan financier fonctionne, il sera renouvelé au cours des prochaines années.

Le nouveau conseil d’administration a également approché des partenaires privés et le centre pourrait éventuellement recevoir des subventions pour développer de nouvelles pistes.

Le président du conseil d’administration, Louis Turenne, est confiant. Il croit qu’avec le modèle actuel, le centre pourra offrir ses services aux citoyens de Lac-Beauport et tous les profits pourront être réinvestis dans les pistes.

« On peut s’entendre pour dire que c’est le plus beau centre de classique dans la région de Québec. Le gros avantage c’est qu’on est à 20 minutes du centre-ville », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine