Retour

Les services ambulanciers présentent la preuve de leur budget amputé

Après des mois à affirmer que le ministre de la Santé leur a imposé des coupes budgétaires draconiennes, les services ambulanciers du Québec disent en détenir la preuve concrète dans un document obtenu en cour.

En point de presse, vendredi, la Corporation des services d’ambulance du Québec (CSAQ) a dévoilé une grille d’analyse du ministère de la Santé qui fait état des compressions budgétaires dans plusieurs postes de dépenses.

Dans le document obtenu en primeur par Radio-Canada, on peut notamment lire qu’environ deux millions de dollars ont été coupés dans l’enveloppe consacrée aux avantages sociaux des ambulanciers.

On y voit aussi que près de cinq millions de dollars ont été coupés dans les dépenses de gestion et d’administration par heures de travail autorisées.

Des conséquences sur les services?

La CSAQ, qui représente la majorité des services ambulanciers au Québec, affirme depuis plusieurs mois que le contrat de service qui leur a été imposé unilatéralement par voie de décret au printemps ampute son budget d’environ 25 %.

L’organisation soutient aussi que ce contrat aura pour effet de mettre plusieurs entreprises ambulancières au bord de la faillite et que cela réduira l’offre de services pour la population.

« Déjà avec les conditions actuelles, on a un problème sérieux d’attraction et de rétention de personnel. On a de la misère à attirer chez nous des employés qui veulent travailler dans ces conditions-là », avance Richard Thibault, porte-parole de la CSAQ.

La CSAQ conteste actuellement devant les tribunaux le décret imposé par le ministre de la Santé Gaétan Barrette. Le ministre n'a pas l'intention de commenter, puisque ce dossier est toujours en cours. Il maintient toutefois que les compagnies d'ambulances ont tout en main pour trouver un règlement avec leurs employés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine