Retour

Les sinistrés de la rivière Lorette relancent leur recours collectif

Les sinistrés de la rivière Lorette relancent leur demande d'autorisation de recours collectif contre les villes de Québec et de L'Ancienne-Lorette.

Jeudi, le Regroupement Sinistrés Entraide a demandé à ses avocats de réactiver les procédures auprès de la Cour supérieure, qui avait suspendu le dossier en 2006. Le comité représente près de 500 sinistrés des secteurs de L'Ancienne-Lorette et Les Saules.

La semaine dernière, la demande d'autorisation d'appel de la Ville de Québec a été rejetée par la Cour suprême. Le tribunal confirme donc la responsabilité de la Ville de Québec, qui devra donc dédommager l'entreprise Équipements É.M.U pour des débordements de la rivière Lorette survenus entre 2003 et 2005.

Selon le vice-président du regroupement, Denis Lavoie, le revers de la Ville de Québec en Cour suprême est encourageant. « C'est sûr que ça nous donne un peu confiance. On lâchera pas les procédures judiciaires. On a été patients pendant plus de dix ans », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine