Retour

Les terrains de golf de Québec à la recherche d’une relève

Face au vieillissement de ses membres et soucieuse d'assurer la relève au sein de ses clubs, l'Association régionale de golf de Québec planche sur une stratégie de développement pour quintupler l'adhésion des joueurs de moins de 18 ans d'ici cinq ans.

Un texte de Jean-Philippe Martin

L’objectif des dirigeants de l’association de Québec est ambitieux. De 368 joueurs d’âge junior, actuellement membres d’un des 40 clubs sur le territoire, ils souhaitent voir ce nombre passer à 2000 d’ici 2023.

« Il faut qu’il y ait 50 juniors par club de golf », précise Patrick Rhéaume, directeur des tournois juniors et du développement à l’Association régionale de golf de Québec. C’est quelque chose qui est réalisable. »

Patrick Rhéaume est toutefois conscient que le défi est de taille. Le golf doit actuellement jouer du coude pour obtenir la faveur des jeunes sportifs et sportives de la province en quête d’une nouvelle activité.

« Le golf, ce n’est pas le sport qui est choisi en premier par les jeunes, explique M. Rhéaume. Il y a beaucoup de sports qui le devancent au Québec. Que ce soit le soccer, le football, le hockey ou le cheerleading. Le golf vient plus loin dans la liste. »

Du golf plus accessible

L’association régionale explore plusieurs pistes de solutions pour en mettre en branle un plan, dès l’été 2019, afin de rallier des nouveaux joueurs.

Elle compte d’abord sur un programme déjà existant qui offre aux jeunes en milieu scolaire, un premier contact avec le golf.

« Actuellement, ça se passe dans les écoles, en gymnase, avec des bâtons de plastique. On veut faire le lien entre l’école et le terrain de golf. On va leur faire essayer de vrais bâtons, de vraies balles, vivre c’est quoi un terrain de golf. »

Patrick Rhéaume souhaite aussi offrir du golf à moindre coût pour les juniors. Son plan prévoit une diminution du tarif de l’abonnement de saison à 250 $ pour tous les terrains de la région, avec certaines restrictions quant aux heures de jeu.

L’étiquette et les règlements seront aussi assouplis et une classe “Participation” sera ajoutée lors des tournois pour faciliter l’apprentissage des joueurs débutants.

« Le participant va jouer sur un terrain plus court. Au double de la normale, il pourra ramasser sa balle pour lui permettre de ne pas trop s’en faire avec le pointage. À la fin du tournoi, on n’affichera pas le pointage. Quand le joueur sera prêt, il jouera dans la catégorie Compétition. »

L’Association régionale de golf de Québec sollicitera l’appui financier des fédérations provinciale et nationale au cours des prochaines semaines pour l’aider à mettre en branle ses nouvelles mesures.

Des pissenlits avant les juniors

Président du club de golf de Cap-Rouge, Claude Vézina voit d’un bon oeil l’initiative de l’Association régionale.

Il estime qu’à une certaine époque, alors que le club de golf était « davantage un country club qu’une entreprise transactionnelle », les juniors n’étaient pas les bienvenus sur les tertres de départ.

M. Vézina reconnaît l’importance d’attirer les joueurs de la relève dans un contexte où l’âge des golfeurs augmente et que l’engouement semble être à la baisse pour le golf.

« Nous n’avons plus de liste d’attente pour devenir membres comme c’était le cas, il y a 10-15 ans », admet-il.

Il se dit prêt à réévaluer le coût d’abonnement pour les juniors à son club afin de les inciter à tenter l’expérience du golf. « Pour améliorer cette situation, je suis ouvert à toutes les discussions », dit-il.

Plus d'articles