Retour

Leurre informatique : 10 nouvelles accusations pour un enseignant de Québec

Un enseignant de mathématiques suppléant accusé de leurre informatique fait face à 10 nouveaux chefs d'accusation. Marc-Olivier Cloutier devrait plaider coupable à la plupart des accusations, mercredi, au palais de justice de Québec.

L'avocate de la défense, Me Geneviève Bertrand, a fait savoir que son client renonçait à son enquête sur remise en liberté en attendant son retour en cour.

Marc-Olivier Cloutier est accusé de leurre sur quatre jeunes âgés de 12 et 16 ans, en plus d'avoir eu des contacts sexuels avec un autre garçon de 17 ans. Il faut aussi face à une accusation de possession de pornographie juvénile.

Le 9 décembre, le jeune homme de 26 ans a été accusé de leurre informatique d'un garçon de 12 ans sur le réseau Facebook. Les faits reprochés ont été commis sur un total de 5 victimes, de janvier 2011 à août 2016.

Certains des chefs d'accusation de leurre informatique déposés contre l'enseignant ne précisent pas l'identité des victimes. Le matériel informatique saisi à son appartement de Sainte-Foy aurait permis de retrouver des discussions compromettantes, sans toutefois pouvoir identifier l'autre interlocuteur.

Les accusations de leurre entraînent une peine minimale d'un an d'emprisonnement.

Après son arrestation, les commissions scolaires de la Capitale et des Premières-Seigneuries ont retiré l'enseignant suppléant des listes d'appel. Il travaillait dans différents établissements de Québec, dont la Polyvalente de Charlesbourg.

Marc-Olivier Cloutier n'a pas d'antécédent judiciaire.

D'après les informations de Yannick Bergeron.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine