Retour

Lien sous-fluvial : Lévis veut une étude de faisabilité d'ici un an

La Ville de Lévis et la Coalition avenir Québec (CAQ) font pression sur le gouvernement Couillard pour qu'il amorce, au plus vite, une étude de faisabilité sur la construction d'un troisième lien entre les deux rives. Citant une étude géologique, le premier ministre a soutenu, mardi matin, que la faille de Logan au milieu du fleuve n'empêche pas la construction d'un tunnel.

À la lumière de ces premiers résultats, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, demande au gouvernement de livrer une étude de faisabilité d'ici un an.« Cette étude va nous permettre d'avoir un débat plus serein face à ce projet-là, avec des données réelles et concrètes », soutient-il.

Le député caquiste de Lévis, François Paradis, soutient la Ville de Lévis et demande lui aussi, depuis longtemps, au gouvernement d'aller de l'avant. Il rappelle que 83 % des résidents de la Lévis se sont prononcés en faveur d'un troisième lien dans le cadre d'un sondage.

« Je m'explique mal cette espèce de vitesse au ralenti d'un gouvernement qui devrait suivre le souhait de la population qui a été clairement exprimé », lance François Paradis.

En entrevue à l'émission Première heure, le premier ministre Philippe Couillard a confirmé que les conclusions de l'étude sur la faille de Logan ne sont pas un obstacle à une étude de faisabilité. Il n'a toutefois pas avancé d'échéancier. « Ça ne sera pas demain, ça prend du temps à faire. »

Priorité au SRB

Pour l'instant, la priorité est celle ciblée par la Ville de Québec, soit le service rapide par bus (SRB) entre les deux rives, a précisé le premier ministre Couillard.

Le maire Régis Labeaume soutient effectivement qu'il faut prioriser le SRB. « On ne peut pas courir cinq lièvres à la fois. [...] On ne peut pas demander des milliards pour deux projets de front. On va les faire un après l'autre », a d'abord soutenu le maire, avant de nuancer ses propos et d'inviter le gouvernent à respecter ses engagements.

« Qu'on sorte ça ces études-là, c'est ce qu'ils [les libéraux] avaient promis », a-t-il ajouté au sujet du troisième lien.

Pour le maire de Lévis, le SRB et le projet de pont ou de tunnel entre Québec et Lévis ne sont pas mutuellement exclusifs. « Il n'y a pas de lien entre les grands projets comme ça. On peut quand même travailler sur l'étude de faisabilité d'un troisième lien et voir après en fonction des scénarios qui seront déposés, d'abord la faisabilité et après l'échéancier », fait valoir Gilles Lehouillier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine