Retour

Limoilove : plus de 10 000 visites sur la 3e Avenue

Les chefs des restaurants de la 3e Avenue sont sortis de leurs cuisines, le temps de l'événement « foodie » Limoilove. Jeudi soir, l'artère commerciale a été fermée entre la 9e Rue et la 11e Rue pour faire place aux passionnés de gastronomie, qui ont participé en grand nombre au nouvel événement.

Deux bars à ciel ouvert ont été installés et les amateurs de bonne bouffe pouvaient goûter des créations culinaires abordables provenant de six restaurants. 

« L'idée, c'est que les gens puissent butiner d'un kiosque à l'autre », explique Sébastien Chamberland, directeur général de la Société de développement commercial de la 3e Avenue Limoilou. 

La propriétaire de Soupe & cie, Natacha Thériault, parlait déjà d'un « succès extraordinaire », une heure après le début de la soirée lancée à 17 h.

« C'est au-delà de nos attentes. La clientèle est super cool. On a des gens de tous les âges », se réjouit la restauratrice qui offrait des bouchées allant de 2 $ à 8 $.

En début de soirée, les policiers évaluaient la foule à environ 3000 personnes. Au lendemain de l'événement, l'organisation dit avoir enregistré plus de 10 350 entrées sur le site. 

Selon Sébastien Chamberland, ce sont les citoyens qui ont réclamé un événement de ce genre lors d'un sondage mené par votepour.ca. « On avait besoin de cette niche-là pour compléter l'offre sur la 3e Avenue. »

Profitant de l'engouement actuel pour le quartier Limoilou, le concepteur Ghislain Turcotte, a imaginé un événement créatif avec un décor en bois.

« L'idée, ce n'est pas d'installer des kiosques et sortir la bouffe dans la rue. On veut la présenter de façon étonnante, déstabiliser à travers la présentation, amener les chefs à faire une fête autour de ça », explique Ghislain Turcotte. 

Ambiance festive

En plus de la nourriture qui tient la vedette, la musique était aussi au menu. L'auteur-compositeur-interprète JP Couët et la formation musicale The Johans ont animé la foule sur une scène aménagée pour l'occasion.

Plus d'articles

Commentaires