Retour

Lise Thibault libérée en attendant l'audience en Cour d'appel

L'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault peut recouvrer sa liberté d'ici à ce que soit entendue sa requête devant la Cour d'appel pour revoir la peine qui lui a été imposée.

Dans deux jugements publiés cet après-midi, le juge de la Cour d'appel Jacques J. Lévesque fait savoir qu'il autorise la demande d'appel et permet la libération provisoire de Lise Thibault en attendant la suite des procédures.

Le juge estime que l'appel est suffisamment justifié. « La requérante me convainc qu'elle soutient des arguments qui ont le mérite de justifier qu'une formation de la Cour procède à leur appréciation sur le fond », écrit le magistrat.

Le juge affirme également que, dans les circonstances, la détention sous garde de Lise Thibault n'est pas nécessaire dans l'intérêt public.

L'appel de Lise Thibault sera entendu le 5 février. D'ici là, la femme de 76 ans ne pourra sortir du pays. Elle devra se trouver à sa résidence de Saint-Hippolyte, au nord de Montréal, entre 18 h et 8 h. 

Lise Thibault doit également déposer un cautionnement de 5000 $, alors que son conjoint Réal Cloutier doit fournir un engagement sans dépôt de 5000 $.

Requête entendue

En matinée, l'avocat de Lise Thibault, Me Marc Labelle, avait fait entendre ses arguments pour obtenir l'autorisation de porter la peine de prison de Lise Thibault en appel et également obtenir la libération de sa cliente.

Me Marc Labelle a soutenu que le cas de la dame âgée, handicapée, auteure d'un crime non violent et dont la cause a été hautement médiatisée est unique et que cela milite en faveur d'un appel.

Me Labelle croit que le juge de première instance, qui a refusé d'imposer une peine dans la communauté, a mal évalué la situation de sa cliente.

De son côté, l'avocat de la Couronne, Me Marcel Guimont, s'est opposé à la demande d'appel, soutenant que le juge de première instance « avait bien fait son travail ».

Me Guimont a par ailleurs souligné que le secteur de la prison où était détenue Lise Thibault est adapté à sa condition.

L'ex-lieutenante-gouverneure, qui a passé les six derniers jours en prison, était présente lors de l'audition ce matin, apparemment fatiguée.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine