Retour

LNH: une décision pour une éventuelle expansion d'ici juin

Il faut toujours se préparer à toutes éventualités. C'est ce qu'a fait la Ligue nationale de hockey, mercredi, en déposant un plan pour une éventuelle expansion.

Les dirigeants du circuit ont profité de cette réunion des directeurs généraux, en Floride, pour étaler leur proposition.

Chaque équipe de la LNH perdrait un joueur dans le cas d'une expansion d'une seule équipe. Si la ligue devait élargir ses cadres de deux formations, ce sont deux joueurs que les 30 équipes actuelles perdraient.

Québec et Las Vegas sont les deux seuls marchés pris en considération pour une éventuelle expansion.

La LNH a indiqué à ses directeurs généraux que si une ou deux villes sont ajoutées en vue de la saison 2017-2018, une décision devra être prise d'ici le repêchage de juin.

Si jamais le circuit Bettman devait procéder à une expansion, les équipes pourraient protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien, ou huit joueurs de position et un gardien.

Les joueurs qui en sont à leur première ou deuxième année chez les professionnels, peu importe la ligue dans laquelle ils évoluent, ne seront pas disponibles.

La LNH désire ainsi s'assurer que toute nouvelle formation pourra immédiatement être compétitive.

« Si nous choisissons de procéder à une expansion, alors il faudra que les équipes soient un peu plus performantes que celles précédentes, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman. À l'époque, si une équipe (d'expansion) n'était pas performante dès le départ, on se disait que ce n'était pas si grave puisqu'on pouvait compter sur l'enthousiasme initial de la base partisane, avant qu'il ne s'effrite, puis on espérait que l'équipe se relance d'elle-même. »

Lors de la dernière expansion à Columbus et au Minnesota, la LNH avait tenu un repêchage d'expansion au cours duquel 26 des 28 équipes avaient pu protéger soit un gardien, cinq défenseurs et neuf attaquants ou deux gardiens, trois défenseurs et sept attaquants.

Les formations d'Atlanta et Nashville, nouvellement admises, n'étaient pas incluses dans le processus.

Les six premiers choix avaient été des gardiens, dont Rick Tabaracci et Jamie McLennan aux deux premiers rangs.

Il s'agissait de la troisième année d'affilée au cours de laquelle un repêchage d'expansion avait lieu, après ceux de 1998 et  de1999 pour les ajouts des Predators et des Thrashers, les 27e et 28e équipes du circuit.

Règles du repêchage inchangées

Les Oilers d'Edmonton ont de bonnes chances d'obtenir le premier choix au repêchage pour une cinquième fois en sept ans parce que les directeurs généraux n'ont vraisemblablement pas l'intention de changer les règles de la loterie du repêchage.

« Il n'y avait pas vraiment d'intérêt pour effectuer des changements », a expliqué Bettman, après la troisième et dernière journée de rencontres entre les DG.

La LNH a modifié son système de loterie il y a deux ans. Cela avait diminué les chances de l'équipe qui termine au dernier rang d'obtenir le premier choix. Dans quelques semaines, il y aura trois tirages au sort pour les trois premiers choix.

« Il n'y a plus de raisons de vouloir perdre, a dit le directeur général des Sénateurs d'Ottawa, Bryan Murray. C'était le cas avant. Mais maintenant, les chances ne sont pas nécessairement en votre faveur. Vous avez 20 % de chances. Je pense que quiconque doute du système a tort. »

Certains directeurs généraux, dont Doug Armstrong des Blues de St. Louis, ont exprimé un intérêt pour ajouter une règle empêchant une équipe qui ne termine pas au dernier rang de gagner la loterie à plusieurs reprises sur une courte période de temps.

Cela empêcherait la répétition du scénario qui a vu les Oilers, 28e sur 30 la saison dernière, sélectionner Connor McDavid en 2015 après avoir parlé en premier en 2010, 2011 et 2012.

Cette idée n'a pas généré beaucoup d'intérêt. Les choses pourraient toutefois changer, surtout si les Oilers gagnent encore une fois la loterie et repêchent un autre espoir très prometteur en Auston Matthews.

« Ce sont des choses qui peuvent se produire quand vous avez un système de loterie », a conclu Bettman.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine