Retour

Maïté Viens : reprise des recherches sur les berges

La Sûreté du Québec reprend les recherches sur les berges des chutes Jean-Larose, à Beaupré, afin de retrouver le corps de Maïté Viens.

Huit agents sont mobilisés pour scruter les berges. La SQ ne compte pas pour l'instant s'attarder aux bassins. La situation sera revue périodiquement.

Les recherches ont été interrompues samedi dans le deuxième bassin des chutes. La SQ jugeait la situation trop périlleuse pour les secouristes. Deux agents ont toutefois patrouillé les berges en véhicule tout-terrain durant la fin de semaine.

Selon le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, la SQ tiendra une rencontre aujourd'hui pour faire le point sur les actions menées jusqu’à maintenant.

« Aujourd’hui, il y aura une importante réunion pour un peu revoir l’ensemble de la stratégie, l’ensemble des options, des possibilités toujours dans un contexte où on ne mettra pas la vie de personnes en danger », dit-il.

Il mentionne que des décisions seront prises à la suite de cette rencontre. M. Chevarie respecte la décision de la SQ dans le dossier, mais continue de souhaiter que les autorités fassent le maximum pour redonner le corps de la jeune femme à sa famille.

« C’est un drame assez extraordinaire pour la famille, la noyade, c’est déjà beaucoup, mais quand on ne réussit pas à retrouver le corps de l’enfant c’est un drame qui se multiplie à l’infini », fait-il valoir.

L'eau monte

Le barrage en amont de la rivière ne sera bientôt plus étanche. Les valves ont été fermées pour réduire le débit d'eau des chutes et faciliter les recherches, mais le bassin est maintenant presque au maximum de sa capacité.

De son côté, le ministre responsable de la région de la GaspésieÎles-de-la-Madeleine, qui dit être interpellé et attristé par le drame, affirme faire confiance à la SQ et aux mises en garde des équipes de plongeurs.

« On va suivre ça, la SQ, la sécurité publique pourra faire les états de situation quand il le faut, mais il faut faire confiance à ces gens-là. Pour les avoir rencontrés, c'est des gens qui font un métier pas facile et très dangereux », dit-il.

Dimanche, la famille de la jeune femme a lancé un appel pour relancer les recherches dans les chutes. Les parents ont insisté sur l’importance de ramener la dépouille de leur fille chez elle, aux Îles-de-la-Madeleine.

Maïté Viens, 21 ans, a perdu pied dans les chutes lors d’une randonnée le 21 mai dernier.

Les Îles-de-la-Madeleine solidaires

Aux Îles-de-la-Madeleine, le maire Jonathan Lapierre comprend les enjeux de sécurité qui entourent les recherches.

« Il y déjà eu un drame, avec Maïté qui a disparu, qui est tombée dans la rivière et dans la chute, évidemment on ne veut pas avoir d'autres drames, ou perte de vie humaine. »

Il pense néanmoins qu'il serait techniquement possible de poursuivre les recherches de manière sécuritaire afin d'exaucer le souhait des parents de retrouver le corps de leur fille pour le rapatrier aux Îles-de-la-Madeleine.

Jonathan Lapierre ajoute qu'une collecte de fonds a été organisée par la communauté des îles pour venir en aide au parent. La municipalité a d'ailleurs offert 5000 $ à la famille de Maïté Viens pour l'aider à couvrir les frais liés à la disparition de la jeune femme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine