Retour

Mandat de grève pour les cochers de Calèches Québec

Les employés de Calèches Québec ont voté à 88 % en faveur d'un mandat de grève jeudi soir.

Un texte de Léa Beauchesne

Les quelque 20 employés pourront ainsi déclencher des journées de grève à 24 heures d'avis. Ils n'ont pas encore établi quelles mesures seront déployées, ni à quel moment, mais les travailleurs se préparent à durcir le ton alors que leur convention collective est échue depuis un an.

Les cochers se plaignent entre autres de harcèlement de la part de l'employeur et de la précarité de leur emploi. Ils demandent aussi que certains de leurs confrères, qui auraient été renvoyés de façon arbitraire, soient réembauchés.

Le copropriétaire de l'entreprise familiale, Simon Genest-Mainguy, refuse de commenter le processus négociations pour le moment. La famille Mainguy possède une majorité des 17 permis de calèche octroyés par la Ville de Québec.

Pour l'instant, les activités se poursuivent normalement. La dernière grève des cochers à Québec remonte à 2013. À l'époque, la compagnie comptait plus d'une quarantaine employés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine