Retour

Manif à Québec pour réclamer une consultation sur le racisme systémique

Plus d'une centaine de manifestants ont marché dans les rues de Québec pour réclamer une consultation sur le racisme systémique, comme prévu initialement par le gouvernement Couillard.

« [Le gouvernement] a réorienté, mais on s'entend qu'il a annulé la consultation publique sur la discrimination systémique et le racisme. Pour nous c’est vraiment inacceptable », dénonce Anne-Valérie Lemieux-Breton qui a pris part à la marche.

Cette manifestation familiale a lieu pour une deuxième année consécutive, en réponse à l’attentat de Québec survenu le 29 janvier 2017.

« On en avait conscience avant ça qu'il y avait une montée des discours xénophobes, du racisme à Québec, au Québec. Mais suite à l’attentat, on a vu qu'il était urgent d'agir. Il était urgent de faire des ponts avec les communautés culturelles », souligne Mme Lemieux-Breton.

Reconnaître le racisme

Chargé de projet au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, Maxime Fiset abonde dans le même sens.

« La question n'est pas de savoir si le Québec est plus ou moins raciste qu'ailleurs, indique-t-il. Je pense que c'est équivalent. Mais le fait de reconnaître qu'il y a certains problèmes, dont une forme d’extrémisme de droite au Québec, en tant que société civile, c'est bien de se positionner contre ça ».

Quelques manifestants ont également profité de l’occasion pour dénoncer notamment la discrimination à l’endroit des femmes autochtones assassinées et disparues, la situation des personnes migrantes ainsi que l’esclavage dans le monde.

Avec les informations de Léa Beauchesne

Plus d'articles