Retour

Manifestation à l'hôtel de ville de Saint-Augustin contre Énergie Est

Des manifestants ont perturbé la séance d'information organisée par TransCanada, en fin de journée lundi, à Saint-Augustin-de-Desmaures. L'entreprise estime néanmoins que les citoyens intéressés par l'exercice ont pu obtenir des réponses à leurs questions.

La majorité des quelque 70 résidents qui ont manifesté leur mécontentement s'inquiètent de la sécurité du projet Énergie Est. Plusieurs doutent de la capacité de TransCanada à fermer rapidement le flot du pétrole en cas de rupture du pipeline.

Jean Lebel a choisi d'entendre les spécialistes de la compagnie pétrolière albertaine. Il croit que le risque de faire passer un pipeline sous le fleuve, entre Saint-Augustin et Lévis, est trop grand.

« La journée qu'il y aura une fuite par exemple au niveau du fleuve, ça veut dire qu'il y a bien des municipalités qui puisent l'eau au fleuve qui n'auront plus d'eau potable », a-t-il déploré.

Une autre résidente de St-Augustin, Suzanne Thériault, ne cache pas non plus son inquiétude. Sa conversation avec un expert de TransCanada ne l'a pas convaincu du bien-fondé du projet.

Manque de transparence ?

Pour le milieu environnementaliste, TransCanada cherche à contrôler son message en refusant de se présenter dans des audiences publiques.

Les séances d'information proposées par la pétrolière ressembleraient davantage à des salons, avec de nombreux kiosques mis à la disposition de la population.

Selon la porte-parole du mouvement Stop oléoduc Portneuf-St-Augustin, cette façon de faire favorise les interactions individuelles avec les citoyens au détriment d'un véritable débat public.

« Les gens informés comme nous auraient pu poser les bonnes questions et les gens moins informés auraient pu bénéficier des réponses », critique Anne-Céline Guyon.

TransCanada satisfaite

TransCanada estime au contraire que la formule retenue pour ses séances d'information est la meilleure afin d'expliquer aux citoyens le projet Énergie Est.

Les experts présents seraient hautement qualifiés et respectés dans leur milieu.

« On a un savoir-faire dans ce domaine. On sait comment préparer, construire et exploiter des pipelines. C'est ça qu'on fait dans la vie », a dit Tim Duboyce, porte-parole de l'entreprise.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine