Retour

Manifestation à Québec : les policiers appréhendent des tensions, la Meute garantit le respect de l'ordre

Les policiers s'attendent à des tensions dimanche, alors que des manifestants anti et pro-immigration se rencontreront dans les rues de Québec, mais ils assurent être prêts. Le groupe ultranationaliste La Meute promet pour sa part qu'aucun dérapage ne viendra de ses rangs.

Un texte de Carl Marchand

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ne veut pas dévoiler le nombre d'agents qui seront sur place pour des raisons stratégiques, mais soutient prévoir les effectifs nécessaires.

« On fait une vigie des médias sociaux et on a aussi des informations qui entrent de la part des organisateurs. Nous sommes prêts à la manifestation de dimanche », affirme David Poitras, porte-parole du SPVQ, ajoutant qu'aucune violence ne sera tolérée.

Itinéraire non dévoilé

Le groupe La Meute n'a toujours pas donné l'emplacement de sa manifestation ni son itinéraire aux policiers. Il n'y a pas de délai imposé pour dévoiler ces informations, mais elles doivent être acheminées dans un délai raisonnable. Sur sa page Facebook, La Meute indique qu'elle dévoilera l'emplacement en soirée samedi.

Les contre-manifestants se rassembleront pour leur part sur la place D'Youville à 13 h, pour ensuite aller rejoindre les militants anti-immigration.

« Il faut faire entendre le fait que les gens de la ville de Québec ne sont pas tous racistes », a affirmé le porte-parole des contre-manifestants Pablo Roy-Rojas.

Patrick Beaudry, cofondateur de La Meute, garantit une manifestation dans le bon ordre. Les membres de La Meute qui « sortent du lot » seront expulsés sur-le-champ, selon lui.

« Il n'y aura pas de dérapage de notre côté, soutient M. Beaudry. S'il y a quelqu'un qui fait le fou, se met à gueuler, on le sort et on le remet à la police. C'est ça le mot d'ordre. »

Il y a, bon an mal an, une centaine de manifestations sur le territoire de la ville de Québec. En mars, des membres de La Meute avaient manifesté à Québec et des contre-manifestants étaient également présents. Les agents du SPVQ s'étaient postés entre les deux groupes et l'événement s'était déroulé dans le calme.

Avec les renseignements de Pascale Lacombe et de Cathy Senay

Plus d'articles

Commentaires