Retour

Manifestation contre un spectacle du groupe Black Taboo

Une trentaine de manifestants se sont réunis devant le bar l'Anti, samedi soir, où se tenait un spectacle du groupe hip-hop controversé Black Taboo.

Le groupe originaire de Québec suscite la controverse depuis ses débuts dans les années 2000 en raison de propos jugés vulgaires et misogynes.

Les manifestants souhaitaient dénoncer le discours grossier et vulgaire qui, selon eux, incite à la violence faite aux femmes.

« Black Taboo prône la violence faite aux femmes, explique Ève Sansfaçon, une militante féministe. Ils disent que c’est de l’ironie par rapport au gangster rap qui se fait du côté des États-Unis. Ce n’est pas seulement ce que fait Black Taboo. […] On a communiqué avec le propriétaire à plusieurs reprises et il a refusé d’annuler le spectacle malgré les protestations. »

De son côté, le propriétaire du bar l’Anti, Karl-Emmanuel Picard, affirme qu'il souhaite mettre de l'avant une programmation qui reflète tous les genres et styles musicaux.

M. Picard ajoute qu'il aurait souhaité « un débat plus sain » avec les protestataires. « On souhaite créer de la diversité dans notre contenu. […] J’ai reçu des menaces via les réseaux sociaux. Je les ai invités à parler [et je n’ai pas eu de réponse] », souligne-t-il.

Malgré la présence de manifestants devant le bar, le spectacle a bel et bien eu lieu. Le rassemblement s’est déroulé sous surveillance policière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine