Retour

Marche à Québec contre l'esclavage des migrants en Libye

Une soixantaine de manifestants ont marché contre l'esclavage des migrants noirs en Libye samedi après-midi, à Québec. Ils demandent aux gouvernements provincial et fédéral, ainsi qu'à l'Union européenne et à l'Union africaine d'intervenir pour empêcher la traite de personnes.

Un texte de Fanny Samson

Ils ont marché de l'Assemblée nationale jusqu'au consulat de France.

Le co-porte-parole du Collectif de Québec contre l'esclavage des migrants noirs en Libye, Mbaï-Hadji Mbaïrewaye, soulève que des images diffusées par CNN cette semaine sont à l’origine de la marche. « C’est la puissance des images, ça vient frapper nos émotions », dit-il.

M. Mbaïrewaye explique que des migrants africains noirs sont poussés vers l’esclavage en Libye. Selon lui, l’Union européenne est en partie responsable, puisqu’elle finance ce pays du Maghreb pour la construction de centres de détention de migrants.

« Des migrants africains noirs qui sont dans ces centres sont amenés en esclavage parfois, avec la complicité des milices qui s’occupent de la sécurité des camps », explique-t-il.

Il ajoute que le Canada contribue également à cette situation. « Le Canada apporte environ 5 millions de dollars en aide humanitaire en Libye », souligne-t-il.

Une autre manifestation est prévue mercredi avec des étudiants de l'Université Laval.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine