Près de 200 personnes ont marché samedi matin, à Québec, à quelques jours de la journée internationale des femmes. Le rassemblement prend une signification bien particulière cette année à la suite des récentes déclarations de la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault

La ministre a choqué les groupes de femmes, dimanche dernier, en affirmant qu'elle refusait l'étiquette féministe. Bien qu'elle ait nuancé ses propos au cours de la semaine, les militantes dénoncent sa position. 

« Le timing est un peu mauvais. [...] Le fait qu'elle renie ces mouvements-là, c'est une espèce de trahison qu'on ressent », explique la porte-parole de la Coalition régionale de la marche mondiale des femmes, Marie-Hélène Fortier.

L'absence de la ministre Thériault a été remarqué lors du Sommet des femmes qui se tenait hier, à Montréal. Seule l'attachée politique de la ministre et la sous-ministre du Secrétariat à la Condition féminine étaient sur place pour représenter le gouvernement Couillard.

Une « activité d'éclat » est prévue mardi, à Québec, à l'occasion de la journée international des femmes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine