C'était un secret de polichinelle, maintenant c'est officiel. L'ex-animateur de radio Mario Hudon fait le saut en politique municipale. Le « gérant d'estrade » saute sur la glace en acceptant finalement l'offre du chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Un texte de Stéphanie Tremblay

« Je ne suis pas un anti-Labeaume. Je suis un pro Ville de Québec ». Même s'il avoue candidement avoir voté pour l'équipe Labeaume aux dernières élections, Mario Hudon admet qu'il a choisi Québec 21 pour la liberté de parole que son nouveau chef lui a promise.

Mario Hudon représentera les électeurs du district de Saint-Rodrigue où il réside. Il affrontera le conseiller municipal Vincent Dufresne d'Équipe Labeaume.

Le Centre Vidéotron au coeur de ses préoccupations

Le passionné de sports veut tout mettre en oeuvre pour le retour des Nordiques. « Il faudrait s'asseoir avec Québecor et renseigner un peu plus les gens. Ouvrir plus le dossier, où ça en est, si ça avance ou si ça n'avance pas. » Il veut aussi s'attarder à la lenteur de la mise en service des bornes de stationnement de l'amphithéâtre.

Quant à la place Jean-Béliveau, il estime qu'une place publique « Héritage » serait plus appropriée, en honorant des gens comme la famille Tanguay, par exemple, puisqu'ils font partie des grands bâtisseurs des Nordiques de Québec.

C'est justement en entendant Mario Hudon faire cette critique sur les ondes du FM 93, dans la foulée du décès de Maurice Fillion, que Jean-François Gosselin a eu l'idée de recruter l'animateur de radio. Les discussions entre les deux hommes ont débuté il y a quelques semaines et se concrétisent aujourd'hui.

Un candidat vedette

Le chef de Québec 21 fonde de grands espoirs en sa nouvelle recrue pour l'aider à faire connaître son parti. Il l'a d'ailleurs présenté comme étant plus connu que lui lors du point de presse.

« On ne se cachera pas qu'on a un déficit de notoriété par rapport au maire Labeaume. Mario est quelqu'un de connu, que les gens reconnaissent. La venue de quelqu'un de plus connu, ça nous aide. »

Jean-François Gosselin a même confié que depuis les rumeurs de la venue de Mario Hudon, il a vu une hausse d'intérêt pour d'autres candidats potentiels.

D'autres enjeux que le sport

Il n'y a pas que les dossiers en lien avec le sport qui intéresse Mario Hudon. L'ancien chroniqueur de circulation se dit aussi préoccupé par les enjeux de transports.

Il est en faveur d'un troisième lien et mentionne qu'il faut améliorer le service de transport en commun avec le Réseau de Transport de la Capitale (RTC).

Toutefois, l'ajout d'un moyen de transport sous terrain ne fait pas partie de ses priorités. « On parle de 8 milliards. C'est sûr que ce serait le fun! J'aimerais ça avoir une Ferrari, mais je ne suis pas sûr que j'ai les moyens! »

Mario Hudon jure que sa nouvelle carrière politique n'est pas un plan B. Le FM 93 n'a pas renouvelé son contrat comme animateur à la barre de l'émission « Gérant d'estrade ». La nouvelle proposition que la station de radio lui a faite ne lui convenait pas. Il admet que s'il a pris un moment de réflexion, c'est qu'il voulait être certain de faire le bon choix.

« C'est une belle option. Je continue de travailler avec le monde. » Les élections municipales auront lieu le 5 novembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine