Retour

Médicaments d'ordonnance : un danger pour les ados

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est préoccupé par la consommation de médicaments d'ordonnance chez les ados : un adolescent sur huit en consommerait à des fins récréatives, selon une étude réalisée en 2013.

Parmi ceux qui en consomment, 70 % se seraient servis directement à partir de la pharmacie familiale à la maison. « De là l'importance de bien les entreposer dans un endroit sécuritaire, si possible barré, pour pas que les adolescents aient accès à ces médicaments-là », explique le porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon.

En marge de la Journée nationale de retour des médicaments d'ordonnance, le SPVQ et les pharmaciens rappellent l'importance de se débarrasser de ses médicaments d'ordonnances auprès de sa pharmacie en tout temps.

Attention aux périmés

Les pharmaciens en profitent pour rappeler que le service de récupération de médicaments est offert dans toutes pharmacies du Québec.

« C'est pas juste pour les médicaments d'ordonnance », précise Jean-Philippe Simon, pharmacien-propriétaire d'un établissement à Vanier.

Les médicaments déposés dans les pharmacies sont entreposés puis détruits de manière sécuritaire par des compagnies homologuées par Santé Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine