Retour

Meldonium : Laurent Dubreuil fustige Pavel Kulizhnikov

Le patineur Laurent Dubreuil n'est pas surpris d'apprendre que Pavel Kulizhnikov a utilisé une substance interdite par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Il affirme que l'athlète en patinage de vitesse a volé ses titres de champion du monde.

D'après les informations de Jean-Philippe Martin

Laurent Dubreuil croit que le résultat du contrôle de l'AMA effectué sur Pavel Kulizhnikov ne révèle que la pointe de l'iceberg puisque le Russe a déjà été suspendu dans le passé pour dopage.

Le patineur de Lévis avance même que le champion du monde Kulizhnikov n'a peut-être jamais cessé d'utiliser des substances interdites.

« Je suis frustré, je suis fâché. Je trouve ça le fun que la justice ait été rendue, mais il a quand même volé des gens pendant deux ans de résultats, puis de titres de champion du monde, de titre de champion de Coupe du monde, puis il a volé un record du monde à un athlète incroyable canadien, Jeremy Wotherspoon, je trouve ça totalement injuste », déclare Laurent Dubreuil.

Laurent Dubreuil réagit ainsi à la nouvelle selon laquelle Pavel Kulizhnikov, cinq fois champion du monde en patinage de vitesse sur longue piste, a échoué à un test antidopage au meldonium.

Médaillé d'argent en Coupe du monde en 2015, Laurent Dubreuil s'est demandé ce matin sur son compte Twitter quelles étaient les conséquences pour les adversaires de Kulizhnikov.

Crédibilité perdue

Laurent Dubreuil croit que son adversaire a perdu toute crédibilité.

« Selon moi, quand tu t'es dopé une fois, tu es dopé pour le reste de ta vie. Ça, ça ne me surprend pas qu'il se dopait. Ce qui me surprend, c'est qu'il ait été pris. »

Dubreuil dit ne pas connaître cette substance appelée meldonium. Même si la consommation de ce médicament était permise en 2015, en fin de compte, c'est la responsabilité de l'athlète de s'informer sur les changements de la liste des produits interdits, soutient Laurent Dubreuil.

Le patineur croit que Pavel Kulizhnikov mérite une suspension à vie, si l'Agence antidopage détermine que l'usage de meldonium n'est pas une erreur de bonne foi de la part de Kulizhnikov.

« Si Kulizhnikov revient dans deux ou dans quatre ans et qu'il refait le record du monde et qu'il est champion olympique et on sait tous qu'il s'est dopé deux fois et qu'on a des doutes énormes à ce qu'il le fasse encore, je pense qu'il n'y aurait pas plus grande injustice en sport que celle-là », affirme Laurent Dubreuil.

Le patineur de Lévis souhaite que son sport ne soit pas entaché par ces événements.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine