Retour

Melissa Etheridge ferme le parc de la Francophonie

La chanteuse Melissa Etheridge a amorcé le 50e Festival d'été avec un coup de circuit : dès les premières chansons de son spectacle, le site a atteint sa capacité maximale de près de 10 000 spectateurs.

Un texte de Maxime Corneau

Derrière les grilles du parc, des milliers de personnes ont regardé la prestation du coin de l’oeil sur les écrans géants. Certains avouaient même qu’ils auraient dû arriver un peu plus tôt pour voir la vedette de plus près.

Sécurité accrue, mais passage fluide

Tant aux plaines d’Abraham qu’au parc de la Francophonie, les agents de sécurité n’ont pas semblé utiliser abondamment les détecteurs de métal lors de la fouille, malgré que les appareils étaient bien en vue sur les tables.

Sous le couvert de l’anonymat, un agent a expliqué avoir utilisé les dispositifs, mais il les a vite délaissés. « Ça complique la fouille. Ça sonne pour tout : les sous, les clés et la ceinture », a-t-il pesté. « Je crois que c’est pour faire peur qu’on les laisse sur les tables », a-t-il conclu.

Arrivée en ville complexe

Plusieurs automobilistes ont eu de la difficulté à atteindre la haute-ville en début de soirée par l’autoroute Dufferin-Montmorency. Elle a été bloquée plus d’une heure.

Le Service de police de la Ville de Québec affirme qu’il ne s’agit pas des conséquences d’un accident de la route, mais bien d'une l’affluence de véhicules hors du commun.

Selon le relationniste du SPVQ David Poitras, des ajustements pourraient être faits pour éviter que la situation ne se répète vendredi soir, possiblement en ajustant les cycles des feux de circulation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine