Retour

Menace de grève lors de la Coupe Vanier à l'Université Laval

L'Association du personnel administratif professionnel de l'Université Laval (APAPUL) a en main un mandat de grève deux jours qu'elle envisage d'exercer samedi lors des festivités de la Coupe Vanier.

Les syndiqués ont voté à 87 % pour ces journées de grève, hier soir. C'est le premier mandat de grève de l'histoire du syndicat.

Quelque 486 des 1000 membres de l'APAPUL, qui représente notamment les analystes de l'informatique, les conseillers en communication ou en formation, ont exercé leur droit de vote.

La date de l'arrêt de travail sera déterminée au moment jugé opportun, mais le syndicat n'exclut pas de se faire entendre samedi, alors que l'Université Laval sera l'hôte de la finale canadienne du football universitaire.

« On pourrait être en grève demain matin, on pourrait être en grève samedi, parce que vous savez qu'il y a des activités à l'Université Laval samedi, d'importantes activités. Ça peut-être à n'importe quel moment à partir d'aujourd'hui », souligne le président de l'Association, Charles Simard.

La grève pourrait perturber également différentes activités académiques à l'université. 

La convention collective du personnel administratif est échue depuis le 31 mai 2014. Les négociations achoppent notamment sur les offres salariales.

Le syndicat reproche aux autorités universitaires de ne pas leur offrir la même politique salariale que celle consentie aux autres employés de la fonction publique et pour laquelle l'Université a été indemnisée.

Le recteur Denis Brière et le vice-recteur Éric Beauce sont interpellés directement dans une publicité diffusée, ce matin, dans les journaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine