Retour

Menaces contre Alexandre Bissonnette : l'accusé plaide coupable

L'homme de 33 ans qui est accusé de menaces de mort à l'endroit d'Alexandre Bissonnette a plaidé coupable, jeudi après-midi, au palais de justice de Québec. Les accusations de menaces à l'endroit de la famille d'Alexandre Bissonette ont toutefois été abandonnées.

Mohamed-Amine Ben-Faras a reconnu qu'après avoir visité la grande mosquée de Québec, sous l'effet de la colère, il a proféré des menaces de mort à l'endroit de l'auteur présumé de l'attentat commis sur les lieux.

L'accusé s'est énervé lors de sa comparution devant le juge et a dénoncé le traitement qui lui a été réservé par les autorités. « Je suis devenu le terroriste », a-t-il clamé en comparant son sort à celui réservé à Alexandre Bissonnette. Mohamed-Amine Ben-Faras a par la suite soutenu qu'il ne souhaitait pas se venger.

L'homme d'origine marocaine aurait un lien familial avec l'une des victimes de l'attentat du 29 janvier. Il affirme être le neveu d'Azzedine Soufiane. Mohamed-Amine Ben-Faras est détenu depuis son arrestation, samedi dernier.

Ce sont des gens alertés par les propos de Ben-Faras qui ont prévenu les policiers. L'homme, qui arrivait de Londres, demeure incarcéré au Centre de détention de Québec jusqu'à sa prochaine comparution.

Il doit revenir devant la cour vendredi à 14 h 30.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine