Un autre record de chaleur a été fracassé lundi, alors que le mercure a indiqué 29 degrés Celsius en milieu d'après-midi à Québec, surpassant de loin les 23,3 degrés enregistrés en 1961.

Un texte d’Alain Rochefort

Et ce n’est pas terminé : un autre record sera pulvérisé pour une troisième journée consécutive, mardi, selon Denis Thibodeau, météorologue à Environnement Canada.

« On s’attend à battre mardi un autre record. On prévoit 28 degrés pour la capitale avec un ancien record de seulement 22,2 enregistré en 1948 », prévoit M. Thibodeau.

Ce sera la troisième journée consécutive où un record sera pulvérisé.

Dimanche, le thermomètre a indiqué 29,6 degrés à la station de l’Université Laval. L’ancien record pour un 24 septembre était de 25,0 degrés Celsius, établi il y a près de 80 ans, selon Bruno Marquis d’Environnement Canada.

Cette chaleur extrême a amené les villes de Québec et Lévis à revenir sur leur décision de fermer les jeux d’eau municipaux. Les touts petits pourront s’y rafraîchir jusqu’à au moins mercredi.

Baignade

Des chanceux en ont également profité pour faire des activités nautiques ou se baigner à la baie de Beauport.

Le phénomène météorologique que connaît présentement le Québec se produit environ tous les 30 ans.

Par ailleurs, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) lance un appel à la prudence, car le risque d’incendie en forêt est considérablement à la hausse.

Des températures plus fraîches seront ressenties à Québec à compter de mercredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine