Retour

Meurtre d'un touriste français : l'accusé criminellement non responsable

Sylvain Fournier, un homme de 42 ans accusé du meurtre d'un touriste français à l'été 2015 à Québec, est jugé criminellement non responsable.

Le juge Louis Dionne a conclu qu'en raison de troubles mentaux, Sylvain Fournier ne pouvait être tenu responsable du meurtre de Joachim Aracil, de la tentative de meurtre de sa conjointe, Arlette Aracil, et de menaces de mort concernant deux autres voisins en juillet 2015.

La défense a fait témoigner des experts sur l'état de santé mentale de l'accusé et la Couronne ne s'est pas opposée aux conclusions.

Jeudi matin, le psychiatre Sébastien Proulx a expliqué que Fournier, qui souffre de schizophrénie depuis des années, était dans un état de délire au moment du meurtre.
L'accusé disait entendre des voix extra-terrestres qui en voulaient à sa vie et que Disney lui avait volées des idées de films comme Star Wars.

La victime de 82 ans, Joachim Aracil, séjournait dans une coopérative d'habitation du quartier Saint-Sauveur au moment du meurtre. Le touriste français a été poignardé alors que sa conjointe de 76 ans a été blessée sérieusement.

Le juge Louis Dionne a statué que Sylvain Fournier ne peut pas posséder d'armes à feu pour le reste de sa vie. Il devra aussi fournir des échantillons d'ADN.

La Couronne déposera une requête le 21 septembre pour que Sylvain Fournier soit déclaré délinquant à haut risque. En attendant, il demeure détenu à l'hôpital.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine