Retour

Meurtre dans Saint-Sauveur : Sylvain Fournier jugé apte à comparaître

L'homme accusé de meurtre et de tentative de meurtre à l'endroit d'un couple de touristes français, il y a un peu plus d'une semaine dans le quartier Saint-Sauveur, est jugé apte à comparaître.

Sylvain Fournier était de retour lundi au palais de justice de Québec. L'homme de 41 ans avait dû se soumettre à un examen psychiatrique pour déterminer s'il était apte à faire face au processus judiciaire.

Les résultats de cette évaluation ont été déposés devant le tribunal et montrent que l'accusé est en mesure d'assurer sa défense.

Cependant, la défense pourrait plus tard dans le processus judiciaire demander un autre examen pour tenter de déterminer l'état mental de Sylvain Fournier au moment du drame.

Sylvain Fournier est accusé d'avoir poignardé à mort Joachim Aracil, 82 ans, et d'avoir tenté de tuer sa conjointe, Arlette Aracil, 76 ans.

Au moment des faits, Joachim et Arlette Aracil séjournaient chez une connaissance qui habite une coopérative d'habitation de la rue Colbert.

Selon ce qu'a rapporté un voisin à la suite du drame, le suspect, possiblement en crise, s'était querellé avec un voisin en début de soirée.

À la suite de cette querelle, Joachim Aracil serait sorti sur le balcon et aurait demandé à Sylvain Fournier de se calmer. C'est à ce moment que la situation aurait dégénéré. Le suspect serait alors monté à l'étage pour s'en prendre aux deux victimes.

L'avocat de l'accusé, Me Louis-Michel Côté, a réservé ses commentaires à la sortie du tribunal. Il a par contre dévoilé qu'il envisage de demander une remise en liberté pour son client.

Sylvain Fournier demeure incarcéré. Il doit revenir devant le tribunal le 4 août pour la suite des procédures.

L'accusé était connu dans la coopérative pour avoir des problèmes de santé mentale. La coopérative où il habitait accueille d'ailleurs des personnes atteintes de troubles mentaux dans la moitié de ses logements.

Par ailleurs, l'homme de 41 ans a déjà été déclaré dans le passé non criminellement responsable dans une affaire de voies de fait.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine