Retour

Michel Laplante : « J'ai le cœur profondément fendu en deux »

Avec une longue cicatrice sur le crâne et des blessures au visage, le président des Capitales, Michel Laplante, s'est présenté devant les journalistes jeudi après-midi, quatre jours après l'accident d'hélicoptère dont il est le seul survivant. Au-delà de ses blessures, c'est la perte de ses deux amis qui l'accable le plus.

« C'est dur de se réjouir d'être en vie quand il y a la perte de deux amis, de faire l'équilibre entre le bonheur d'être en vie, puis la déception de perdre des gens », a-t-il confié aux journalistes.

L'accident a coûté la vie au chanteur et actionnaire des Capitales, Bob Bissonnette, et au pilote Frédérick Décoste.

« Je n'ai rien de cassé, je n'ai pas une dent cassée, même pas un ongle brisé, mais j'ai le cœur profondément fendu en deux », a-t-il mentionné.

Michel Laplante a peu de souvenirs de ce qui s'est passé dimanche après-midi alors qu'il volait au-dessus de la rivière Restigouche au Nouveau-Brunswick.

« Tu voles, puis tout à coup, tu fais juste t'assoupir un peu, le décor était parfait. Je me suis endormi, puis c'est le choc le plus sec que j'ai connu. Après, il y a eu un 20 secondes de blackout, peut-être 30 secondes, peut-être 40. »

« C'est quoi qui est arrivé. Je ne le sais pas, ajoute-t-il. Dans ce 30 secondes, je ne suis pas capable de le raconter. Je ne sais pas ce qui s'est passé. Je me suis retrouvé sur le dessus d'un morceau d'hélicoptère avec quelqu'un qui me demandait mon nom, puis moi qui demandais où j'étais. »

Il a décrit Bob Bissonnette comme un « marchand de bonheur ». Frédérick Décoste, lui, était un grand passionné d'hélicoptère. « Il pensait qu'il était l'homme le plus chanceux au monde de pouvoir piloter un hélicoptère. »  Les trois hommes avaient passé une « fin de semaine magique ».

Michel Laplante est rentré à Québec mercredi soir, après avoir obtenu son congé de l'hôpital au Nouveau-Brunswick. Il a rencontré les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada pour livrer sa version des faits, qui se résume à des souvenirs bien limités, se désole-t-il.

La mémoire de Bob Bissonnette honorée

L'organisation des Capitales prépare un nouvel événement pour permettre à la population de rendre hommage à Bob Bissonnette dans un autre contexte que le Stade municipal, où une minute de silence a été respectée mercredi soir à sa mémoire.

Le président Jean Tremblay a reconnu que le chanteur de 35 ans et ambassadeur du baseball était plus connu qu'il ne l'imaginait. Les détails du rassemblement, prévu la semaine prochaine, seront annoncés au cours des prochains jours.

Les Capitales entendent aussi utiliser un extrait d'une des chansons de Bob Bissonnette, en guise de jingle, lors des matchs.

De plus, les dirigeants promettent d'aller de l'avant avec certains projets que le nouvel actionnaire avait proposé. « On avait quelqu'un qui avait tellement d'idées, tellement trop d'idées par bout, qu'on va essayer de prendre ses meilleures, puis les amener à terme », a indiqué Michel Laplante.

Les funérailles de Bob Bissonnette auront lieu le 17 septembre à L'Ancienne-Lorette, en privé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine