VIDÉO - La cohabitation entre résidents dans les centres d'hébergement qui ne présentent pas le même degré d'autonomie peut être source de stress pour certains. Pour y remédier, certains CHSLD de la Capitale-Nationale ont regroupé les clientèles à partir de profils communs dans des ailes différentes. Depuis, ceux qui font de l'errance par exemple peuvent se promener sans perturber ceux qui n'ont pas de problèmes cognitifs. Le reportage de Nicole Germain.

Plus d'articles

Commentaires