Retour

Mieux vaut tard que jamais pour le vaccin contre la grippe

La campagne de vaccination massive contre la grippe se poursuivait samedi dans la région de la Capitale-Nationale. Le virus frappe fort cette année au Québec et les urgences débordent.

Plusieurs ont décidé de recevoir le vaccin, même si son efficacité pourrait n'avoir qu'une efficacité limitée. Dans la région de la Capitale-Nationale, déjà 96 % des gens ciblés par le ministère de la Santé ont reçu leur dose.

« La clientèle qui s'est déplacée samedi, ce sont des bébés qui sont ici pour une deuxième dose, une première dose en décembre donc 30 jours plus tard », indique Jean Gosselin, coordonnateurCampagne de vaccination de la Capitale-Nationale.

Il y a aussi les retardataires qui représentent un quart de la clientèle qui se déplace en janvier pour recevoir sa dose.

« Le 14 décembre, je suis arrivé en retard il a donc fallu que je remette ça », indique Denis Beaulieu.

Il n'est jamais trop tard pour se faire vacciner soulignent les autorités.

« Le type de virus qui circule le plus en ce moment il s'appelle le A H3N2 qui cause beaucoup de problèmes chez les personnes âgées, qui donne beaucoup d'hospitalisation », précise e docteur Nicholas Brousseau, médecin-conseil à la Direction de la santé publique de la Capitale-Nationale.

Nicholas Brousseau suggère d'appeler Info-Santé avant de se présenter dans les hôpitaux, qui affichent un taux d'occupation très élevé.

« Normalement, la grippe, ça se traite très bien à la maison, donc ce qu'il faut retenir c'est qu'on prend soin de soi et on reste à la maison pour éviter de contaminer d'autres personnes. Quand la grippe est plus grave et que les gens se demandent si je dois consulter ou non. Le meilleur truc, je pense, c'est de contacter info santé au 811. »

Avec les informations de Fanny Samson

Plus d'articles