Retour

Milice d’extrême droite : les élus préoccupés

La création d'une milice d'extrême droite au Québec suscite de l'inquiétude au sein de la classe politique.

« C’est déplorable ce genre de mouvement là. Là, on dépasse la limite de la liberté d’expression [et] je suis certain que les forces de sécurité, à tous les niveaux, sont bien au fait de ça et vont vouloir exercer une surveillance approfondie de ça », a réagi le premier ministre Philippe Couillard.

Le chef libéral a ajouté qu’il ne souhaitait pas donner au mouvement une importance « au-delà de son importance réelle ».

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, une milice armée d'extrême droite s'implante actuellement dans plusieurs régions du Québec. La milice du III % (milice du trois pour cent) se définit comme un rassemblement de « patriotes » assurant la « résistance » aux abus des gouvernements en place.

« Très préoccupant »

Selon la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, la présence d’une milice identitaire au Québec est quelque chose de « vraiment très préoccupant ».

« On dirait que tous les jours, on entend la création d’un autre organisme, a-t-elle déploré. Évidemment, on condamne vigoureusement la création de ces organismes et surtout, le discours, et on ne peut même pas parler de vision, il n’y a pas de vision-là, c’est vraiment une image qui ne reflète pas le Québec. »

Mme Weil confirme que la Sûreté du Québec est au courant de l’existence du mouvement d’extrême droite III %. Sans préciser si des enquêtes sont en cours, elle souligne que la SQ « fait un suivi ».

Vigilance

De son côté, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, souligne que la région de Québec doit demeurer vigilante « pour éviter les catastrophes, les drames humains qu’on a connus au cours des derniers mois ».

Le député libéral de Québec fait valoir que la région est ouverte, inclusive et a besoin des travailleurs immigrants.

« De plus en plus, dans la région de Québec, on est conscients aussi que pour des raisons démographiques et économiques évidentes, on a besoin d’attirer et de garder chez nous des gens qui viennent de partout ailleurs qu’à Québec et ailleurs qu’au Canada. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine