Retour

Mise en garde contre les dangers du monoxyde de carbone

Sylvain Carrier se souviendra à jamais de cette journée froide de janvier 2017. Alors qu'il réparait sa motoneige dans un garage, il a été intoxiqué au monoxyde de carbone. Il met en garde aujourd'hui la population contre ce gaz toxique et les séquelles permanentes qu'il peut engendrer.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Contrairement à son habitude, l’homme de Saint-Georges en Beauce avait omis d’ouvrir la porte du garage de son ami pour effectuer les travaux mécaniques.

« J’ai démarré la motoneige pour faire quelques ajustements. Elle a peut-être tourné 10 minutes maximum, mais moi, j’ai pataugé là-dedans environ 1 h 30 », se souvient-il.

Rapidement, Sylvain Carrier s’est mis à perdre certains sens, dont l'ouïe.

« La radio jouait assez fort. C'est là que j'ai allumé. Il y a un problème parce que je n'entendais plus la musique. J'ai dit : "sors dehors prendre l'air, parce qu'il y a quelque chose qui ne marche pas" », relate M. Carrier.

Environ 200 personnes déclarent avoir été intoxiquées au monoxyde de carbone chaque année au Québec.

À l'arrivée du temps froid, les cas d’intoxication au monoxyde carbone sont plus fréquents, mentionne le Dr Dominique Buteau, médecin-chef du Service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

« L'automne, c'est la grosse période où on a le plus de patients qui vont être traités ici en intoxication au monoxyde de carbone. »

Les sources d’intoxication les plus communes sont les appareils de chauffage et les véhicules à moteur. Les principaux symptômes d’intoxication au monoxyde de carbone sont des maux de tête, des vomissements ou des étourdissements.

« Si on a une très haute concentration de monoxyde de carbone dans l'environnement, il peut s’agir de quelques minutes avant que la personne perde conscience et ça peut aller jusqu'au décès rapidement », explique le Dr Buteau.

Séquelles permanentes

En cas d’intoxication, il est important de consulter rapidement des spécialistes de la santé, sans quoi les risques de garder des séquelles permanentes sont plus élevés.

« Certaines études ont démontré que 40 % des patients peuvent développer des séquelles. Ça peut être des changements au niveau de la personnalité, des troubles de concentration et des symptômes dépressifs », mentionne le Dr Dominique Buteau.

Sylvain Carrier a attendu au lendemain avant d’aller consulter un médecin. Il doit maintenant vivre avec des troubles de mémoire, un manque d’énergie et de fréquents maux de tête.

L’intoxication de M. Carrier était si importante qu’il a dû être placé dans une chambre hyperbare, un caisson de décompression qui permet d’accélérer l’oxygénation des tissus, afin d’éliminer plus rapidement la présence de monoxyde de carbone dans le sang.

L’Hôtel-Dieu de Lévis est le seul hôpital à l’est de Montréal à disposer de ce type d’installation. Le caisson permet de diminuer de moitié la présence de monoxyde de carbone dans le sang en 20 à 30 minutes, comparativement à 6 à 8 heures à l’air ambiant.

« On reçoit annuellement une soixantaine de patients d'une intoxication plus sévère qui nous sont référés de partout dans la moitié est de la province et même une portion ouest du Nouveau-Brunswick », mentionne le Dr Buteau.

Prévention

Afin de prévenir les risques d’intoxication, la Santé publique recommande l’installation d’avertisseur de monoxyde de carbone dans les résidences qui possèdent un accès direct à un garage ou un système de chauffage au combustible.

La Ville de Lévis a adopté un règlement qui oblige l’installation de ce type d’avertisseur dans ces résidences.

La Direction de santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches encourage toutes les municipalités à adopter un tel règlement.

Il est aussi recommandé de ne jamais faire fonctionner un appareil à moteur dans un lieu clos ou mal ventilé.

Tout système de chauffage au combustible devrait être vérifié et entretenu par un technicien compétent sur une base régulière à l'automne, avant la saison d'utilisation intensive.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine