Retour

Moins de 3 % des armes du Québec enregistrées

Un peu plus de deux mois après l'entrée en vigueur de Loi sur l'immatriculation des armes à feu au Québec, moins de 3 % des armes à feu du territoire ont été inscrites dans le registre québécois.

 Un texte de Maxime Corneau

En date du 10 avril, le ministère de la Sécurité publique confirme que 46 349 armes à feu avaient été enregistrées, alors qu’il y en aurait plus de 1,6 million en circulation au Québec.

Le ministère précise toutefois « qu’il est encore tôt pour qualifier la réponse à l’obligation d’enregistrer des armes à feu. » Les Québécois ont jusqu’au 29 janvier 2019 pour se conformer à l’enregistrement volontaire des armes non restreintes.

« Il est attendu que la période prochaine de la chasse, moment qui coïncide avec le renouvellement des permis de chasse et l’utilisation des armes à feu au Québec, apportera une plus grande affluence », estime le ministère.

Vers un fiasco?

Guy Morin, le président du groupe Tous contre un registre n’est pas surpris du faible nombre d’armes enregistrées. Il maintient que l’enregistrement volontaire sera un fiasco.

« C’est un chiffre ridicule! […] Ça représente exactement les chiffres qu’on prévoyait », maintient-il. Selon lui, ce bilan après deux mois est le résultat de la mobilisation des propriétaires d’armes à feu du Québec qui retardent l'enregistrement au maximum pour protester contre la nouvelle mesure.

Les commerçants ont l’obligation immédiate d’enregistrer les armes qui sont vendues dans leur commerce. Selon Guy Morin, le chiffre de 46 000 armes est représentatif des ventes en magasin.

M. Morin prévoit que moins de 150 000 armes seront inscrites au registre à la date limite du 29 janvier 2019. « Ça ne rend pas une loi vraiment forte, ça rend une loi inapplicable », conclut-il.

L’enregistrement des armes à feu s'effectue en ligne sans frais. La Sûreté du Québec a fait savoir il y a quelques mois qu’au-delà des amendes prévues pour les contrevenants à la loi, un propriétaire refusant d’enregistrer ses armes pourrait subir plusieurs autres conséquences, notamment celle de la suspension de son permis de possession et d’acquisition d’armes à feu.

Avec les informations de Nicolas Vigneault.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards