Retour

Moins de vacances d'été pour les travailleurs québécois

Les travailleurs québécois prennent moins de vacances cet été et décrocheront moins du travail pendant cette période, selon un sondage CROP commandé par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Les personnes sondées prévoient prendre en moyenne deux semaines de vacances, comparativement à 2,2 semaines l'an dernier et 2,3 en 2013.

Les vacances sont encore plus courtes pour les 18-34 ans, qui ne prendront en moyenne que 1,8 semaine de repos. Aussi, plus d'un Québécois sur dix ne prendra tout simplement aucun temps d'arrêt de l'été.

Difficulté à décrocher

Le sondage démontre par ailleurs que plusieurs travailleurs ne décrocheront pas durant leurs vacances. Deux personnes sur cinq disent rester en contact avec le bureau par le biais des courriels notamment. Conséquence : 18 % reviennent au travail plus stressés qu'ils ne l'étaient avant de partir.

En plus de prendre moins de vacances, les 18-34 sont également ceux qui ont plus de difficulté à décrocher.

La majorité des personnes (61 %) qui restent en contact avec le travail pendant leurs vacances disent agir ainsi par intérêt personnel. Les autres évoquent l'impossibilité de déléguer (27 %), la culture d'entreprise (14 %) et la pression du supérieur (9 %).

Une tendance inquiétante?

Les résultats du sondage CROP inquiètent l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, qui estime qu'un moment de repos dans l'année est essentiel pour assurer la santé des travailleurs et recharger ses batteries.

Selon le sondage, un Québécois sur trois a vu son niveau de stress diminuer avec ses vacances. Une donnée qui n'est pas assez élevée, selon l'ordre professionnel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine