Retour

Mort de Daniel Malenfant : un adieu à la façon des canotiers

Malgré le froid extrême, une cinquantaine de canotiers ont navigué sur le fleuve Saint-Laurent, samedi, en hommage à Daniel Malenfant, qui a perdu la vie à la mi-décembre dans les eaux du fleuve.

Un texte de Charles D'Amboise

Tous ensemble, ils ont pris le départ de l'anse au Foulon, ont ramé puis se sont arrêtés devant l'église Saint-Michel de Sillery qui a fait retentir ses cloches en l'honneur du canotier disparu.

« C’est extrêmement important d’être ici ce matin pour l’hommage à Daniel », a souligné Olivier Hubert-Benoît, un ami du défunt qui a survécu au naufrage.

Sur la rive, quelques dizaines de proches de la victime se sont joints aux canotiers le temps d'une minute de silence.

Des leçons à tirer

Pour plusieurs canotiers présents lors de l'hommage, la mort de Daniel Malenfant les amène à redoubler de prudence.

« Je pense que ça change notre vision aussi parce qu'il n'y avait jamais eu d'événement qui était arrivé auparavant », indique Lauriane Ouellet, membre de l'équipe de canotiers Bota bota.

L'Association des coureurs en canot à glace du Québec compte se pencher sur les circonstances de l'accident afin d'en tirer des leçons pour l'avenir.

« On va regarder s'il y a des recommandations à faire. On prend le temps de réévaluer tout », souligne Catherine Paquin, directrice générale de l'association.

Navigateur chevronné, Daniel Malenfant est mort après avoir passé plus de trente minutes dans l'eau glaciale, le 13 décembre. L'homme originaire de Rivière-du-Loup pratiquait le canot depuis 2012.

Plus d'articles