Retour

Mort de René Angélil : concert d'éloges à Québec

Le milieu artistique de Québec rend hommage à René Angélil, qui est décédé jeudi à l'âge de 73 ans. L'impresario et mari de Céline Dion est salué comme un pilier de l'industrie culturelle.

Daniel Gélinas a côtoyé René Angélil alors qu'il organisait les célébrations du 400e anniversaire de Québec. L'un des clous des festivités fut le spectacle que donna Céline Dion sur les plaines d'Abraham devant plus de 200 000 spectateurs.

« La capacité de faire les choses au bon endroit, au bon moment et avec les bonnes personnes, je pense que René Angélil a toujours fait ça », estime le directeur général du Festival d'été de Québec.

Pour Daniel Gélinas, René Angélil avait le flair des impresarios d'exception, la capacité de voir au-delà de l'artiste devant lui.

Un mentor

Sylvain Parent-Bédard, président fondateur de QuébéComm, a eu à négocier avec René Angélil lors du retour de Céline sur les Plaines, en 2013.

L'impresario aurait pu choisir d'en mener large, mais il a tout fait pour que le spectacle soit une réussite.

« Il a agi en enseignant à mon égard », confie M. Parent-Bédard. « Quelqu'un qui était à l'écoute, qui m'aidait dans les décisions et qui pouvait comprendre les difficultés que je pouvais rencontrer. »

Selon lui, l'amour qui unissait René et Céline était beau à voir.

« J'oserais dire que c'était probablement un des plus grands amours que j'ai pu voir entre un homme et une femme. C'était sincère, c'était réel, c'était impressionnant », déclare-t-il.

Un admirateur des artistes

Martin Fontaine a côtoyé René Angélil alors qu'il chantait Elvis Presley au Capitole de Québec et à Las Vegas. Grand amateur du King, Angélil était de ceux qui ont encouragé le personnificateur à ses débuts.

Selon Martin Fontaine, René Angélil avait cette capacité à inspirer le respect dès qu'il entrait dans une pièce. Quand il prenait la parole, tout le monde écoutait.

« On sentait qu'on était privilégié de faire partie de son entourage », se souvient-il.

La Ville réagit

Par voie de communiqué, le maire de Québec a salué le départ d'un « grand bâtisseur de l'industrie culturelle québécoise ».

Selon Régis Labeaume, René Angélil a toujours été près de Québec.

« Il appuya sans réserve la tenue du spectacle de Céline Dion sur les plaines d'Abraham en 2008 et fut également l'artisan de la première rencontre avec AEG, maintenant partenaire dans l'exploitation du Centre Vidéotron », a-t-il déclaré.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine