Retour

Mort de Roberto « Bob » Bissonnette : onde de choc au Québec

Les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada sont arrivés à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, lundi en début d'après-midi. Ils tenteront de faire la lumière sur l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à deux personnes, dont le chanteur Roberto « Bob » Bissonnette.

Dès leur arrivée, les enquêteurs ont eu des discussions avec les officiers de la gendarmerie royale du Canada (GRC). Ils doivent désormais rencontrer des témoins et se rendre sur la rivère Restigouche pour s'approcher des débris de l'hélicoptère et colliger un maximum d'informations.

À l'heure actuelle, le BST n'est pas en mesure de dire si une enquête complète, qui pourrait durer plusieurs mois, sera déclenchée dans ce dossier.

Une mort tragique

Cet accident d'hélicoptère, survenu dimanche vers 16 heures, a entraîné la mort de deux personnes dont le chanteur et ex-hockeyeur Roberto « Bob » Bissonnette. Âgé de 35 ans, il était également coactionnaire des Capitales de Québec.

L'hélicoptère à bord duquel il voyageait aurait heurté les lignes électriques pour terminer sa course dans la rivière Restigouche, près de Campbellton.

L'autre victime dans cet accident est le pilote de l'appareil, Frédérick Décoste. Le président des Capitales de Québec, Michel Laplante, était aussi à bord de l'hélicoptère, mais a survécu.

Les hommages abondent

Le hockeyeur Maxime Talbot, à qui Bissonnette avait dédié la chanson Max le guerrier en 2010, y est allé d'un long hommage sur sa page Facebook.

Le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini, a parlé d'une journée particulièrement éprouvante pour l'organisation. « Bob, c'est le grand frère de tout le monde. Pour les Capitales, c'est un ambassadeur. On va en parler encore longtemps. »

Le propriétaire de l'équipe, Jean Tremblay, est également secoué par la mort de Roberto Bissonnette, qu'il décrit comme d'un ami proche, lui qui avait commencé à travailler pour les Capitales de Québec il y a une dizaine d'années. « C'est une perte énorme [...] C'est vraiment tragique. »

Quant à Michel Laplante, Jean Tremblay affirme lui avoir parlé lundi matin, et parle de lui comme d'un « miraculé de la situation ».

« Michel va bien. À part le choc nerveux, au niveau physique, je peux vous confirmer qu'il n'a pas de problème à part des ecchymoses. »

Le monde du sport réagit

De nombreuses organisations sportives, dont le Rouge et Or de l'Université Laval et les Olympiques de Gatineau, ont salué l'ex-hockeyeur.

La page Facebook de Bob Bissonnette a été prise d'assaut par des centaines d'internautes qui ont exprimé leur tristesse et leur surprise.

Des humoristes en deuil

Chanteur au style humoristique, Bissonnette s'était lié d'amitié avec plusieurs grands noms de l'humour au Québec. L'humoriste Alexandre Barrette l'avait connu à l'école secondaire.

« Bob, ce soir j'apprends ta mort. C'est difficile à croire. Je suis sous le choc. Bob, je sais pas t'es où, j'ai de la difficulté à croire que c'est fini. », a-t-il déclaré.

L'humoriste Jean-Thomas Jobin s'est quant à lui dit « assomé » par la nouvelle. « Pour avoir joué au hockey avec lui et croisé lors de shows, Bob Bissonnette était un pur bon vivant et tellement gentil. », a-t-il dit sur son compte Twitter.

Enquête en cours

Selon la GRC, il s'agit d'un appareil civil, un Bell 206.

L'enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST) doit débuter aujourd'hui.

Selon le sergent d'état-major James Bates de la GRC, la carcasse de l'hélicoptère restera dans l'eau jusqu'à l'arrivée des enquêteurs du BST lundi. Les corps des victimes ont quant à eux été sortis de la carcasse.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine