Retour

Mort du petit Nathan : Nicolas Lacroix ne témoignera pas

Après avoir consulté sa famille et fait preuve de beaucoup d'hésitation, Nicolas Lacroix a choisi de ne pas témoigner à son procès pour la mort d'un bambin à Lévis, en 2012. L'homme de 39 ans, qui se défend seul, est accusé d'homicide involontaire et de négligence criminelle.

Un texte de Yannick Bergeron

Même s'il avait annoncé hier qu'il allait témoigner, Lacroix a fait savoir à la juge ce matin que les avis étaient partagés dans sa famille. « Je vais y aller avec ma famille et je ne témoignerai pas », a laissé tomber l'accusé.

La juge Chantale Pelletier a longuement expliqué les règles de droit pour que l'électricien comprenne les conséquences de son choix.

Lacroix a plutôt choisi de déposer en preuve les témoignages rendus cet été au début du procès lors d'une preuve de voire-dire. Cette étape devait permettre d'examiner l'admissibilité en preuve de certains éléments, comme les déclarations de l'accusé.

Nicolas Lacroix avait alors témoigné sur les heures qui ont précédé le drame et sur ce qui s'était passé par la suite, mais jamais de l'événement.

Les membres de la famille de l'accusé avaient également été appelés à la barre à cette étape des procédures. Le procès amorcé en juin a repris hier au palais de justice de Québec.

Un expert en balistique a notamment écarté l'hypothèse d'un déclenchement accidentel de l'arme à feu à la lumière de tests réalisés. Nathan Lecours, 2 ans, a été atteint d'une décharge de fusil alors que Lacroix manipulait l'arme devant la mère de la petite victime, à Lévis en 2012.

La preuve est maintenant close et la Couronne présentera sa plaidoirie cet après-midi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine