Retour

Motocycliste happé à mort : la policière ne répondait pas à une urgence

La policière Isabelle Morin, accusée d'avoir causé la mort du motocycliste Jessy Drolet en septembre 2015 à Québec, ne répondait pas à un appel d'urgence au moment où l'accident s'est produit.

Un texte de Yannick Bergeron

Au troisième jour du procès qui se déroule au palais de justice de Québec, mercredi, la poursuite a commencé à faire témoigner des collègues de travail de l’accusée.

Le capitaine Pascal Roy, qui était le commandant adjoint du poste de La Haute-Saint-Charles, a été rappelé au travail le soir de la collision.

Il a confirmé au tribunal que l'autopatrouille conduite par l'agente Morin était en déplacement vers le poste au moment de l'événement.

Le répertoire des appels de l'autopatrouille ne montre pas qu'elle était en train de répondre à un appel d'urgence.

L'accusée était accompagnée de l'agent Christian Simard, qui pourrait témoigner à son tour jeudi.

Un reconstitutionniste à la barre

La poursuite a en outre fait entendre un reconstitutionniste en scène de collision de la Sureté du Québec (SQ) qui est également expert en conduite de motocyclette.

Sébastien Drolet, un membre de l'escouade des policiers-motards de la SQ, n'a rien noté d'anormal dans la conduite de la victime, Jessy Drolet.

Selon lui, l'usure du pneu avant de sa motocyclette, qui était à la limite de la légalité, n'a pas contribué à la collision.

Contre-interrogé par l'avocat de la défense, l'agent Drolet a admis qu'il n'avait pas été informé de l'état d'intoxication du conducteur.

Motocycliste intoxiqué

La défense a déposé des rapports qui démontrent que la victime avait les facultés affaiblies par l'alcool. Jessy Drolet présentait un taux d'alcoolémie de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang, soit la limite prévue à la Loi.

De plus, 3 g de méthamphétamine et près de 4 g cannabis ont été retrouvés dans ses vêtements.

La défense a aussi fait remarquer que le permis de conduire de Jessy Drolet n'indique pas qu'il détenait la classe nécessaire pour conduire une motocyclette.

Le procès va se poursuivre jeudi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine