Retour

Moyens de pression à prévoir à l’Université Laval jeudi

Les employés de soutien de l'Université Laval devraient amorcer leurs moyens de pression dès demain matin.

Des grèves ponctuelles auront lieu au cours des prochains jours et si les négociations ne progressent pas avec la direction, la grève générale illimitée sera enclenchée, prévient le syndicat.

Une manifestation était prévue ce matin, mais beaucoup d'employés sont restés à la maison puisque les écoles étaient fermées en raison des conditions météo.

L'Université affirme qu'en cas de grève, les activités ne seront pas perturbées.

Le conseiller syndical Éric-Jan Zubrzycki annonce toutefois un coup d'éclat. « Si nous sommes dehors demain, je peux vous assurer qu'il n'y aura pas d'activités demain à l'Université Laval. »

Impasse dans les négociations

Les deux derniers jours de conciliation n'auraient pas été productifs. Selon le syndicat, l'employeur est revenu mardi après-midi avec la même proposition que la veille et les négociations ont alors été rompues.

De son côté, la direction de l'Université Laval soutient que les discussions avec le syndicat se poursuivent et sont positives.

Deux autres journées de conciliation sont prévues dans deux semaines. Le syndicat affirme qu’il retournera à la table de négociations si l'employeur présente une nouvelle proposition.

Au coeur du litige, la mobilité des employés et le régime de retraite.

Le syndicat des employés de soutien de l'Université Laval représente 1900 employés. Les employés de soutien sont sans contrat de travail depuis le 1er avril 2016.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine