Pari réussi pour le retour des spectacles à la baie de Beauport : quelque 20 000 spectateurs ont vibré au son du quatuor folk rock britannique Mumford & Sons sur le site samedi soir, sans anicroche techniques ou organisationnelles.

Il s'agit du premier concert en quatre ans sur le site. Le dernier spectacle de cette envergure remonte à 2008, dans le cadre des festivités du 400e anniversaire de Québec. C'est Mumford & Sons qui a tenu à tenir cette prestation à cet endroit, pour offrir une ambiance de festival aux spectateurs.

Le vice-président spectacle de Gestev, Michel Granger, croit que la venue du groupe pourrait relancer la présentation de concerts à la Baie de Beauport. « Ça donne des lettres de noblesse à la baie. Je pense que c'est un lieu méconnu des gens de la capitale, c'est un lieu qui n'est pas connu aussi au Québec. J'ai l'impression qu'en en faisant de plus en plus on va vraiment bien positionner ce lieu-là qui est franchement magnifique. On va développer de belles choses » a-t-il indiqué après le spectacle.

Fans sous le charme

Dès les premières minutes, la foule s'est mise à danser au son du banjo lorsque le groupe a entamé l'un de ses premiers succès, Little Lion Man. « L'énergie, mais aussi les harmonies qu'ils font ensemble, quand ils chantent ensemble à quatre voix, je n'ai pas de mots », s'est exclamé Nathael Tremblay, encore sous le charme à sa sortie du site.

Les spectateurs ont également eu droit à une primeur. Le guitariste Marshall Winston a annoncé en français le lancement la semaine prochaine d'un EP produit en Afrique du Sud. Accompagné du chanteur Baab Maal, avec qui le groupe a collaboré pour le mini-album, le groupe a entonné deux pièces qui s'y retrouveront.

« Ils ont fait une petite surprise [...] C'est vraiment une nouvelle saveur, c'est africain, ça donne un autre type de percussion c'est superbe », affirme une spectatrice Johanna Awogni.

Le public a aussi apprécié le site en plein air au bord du fleuve. Luc Landry de Montréal a été impressionné : « l'organisation est géniale, on en a vu des spectacles, mais aussi bien organisés c'est rare. »

Accès au site

Seul bémol : certains mentionnent que la marche pour se rendre sur le site était longue, mais qu'elle valait le coup. « C'est loin un peu! Quarante-cinq minutes de marche, mais ça vaut la peine » Guillaume Fontaine

Plusieurs dizaines de navettes du Réseau de transport de la capitale ont assuré un retour à la maison rapide. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine