Retour

Natation: Oleksiak et Savard inspirent les jeunes nageurs

À la piscine du Peps de l'Université Laval, l'entraîneur Nicholas Perron donne ses instructions aux nageurs d'un groupe sport-études, mais la matinée n'est pas tout à fait comme les autres. Les jeunes nageurs se sentent portés par l'effet des Jeux olympiques de Rio. Les récents exploits de la nageuse Penny Oleksiak et de Katerine Savard ont de quoi les inspirer. 

« C'est motivant de voir des jeunes du Canada. On n'est pas habitués d'en voir. Elles font plusieurs épreuves, comme le papillon, les relais, Jeudi soir, Penny Oleksiak a gagné une médaille d'or. C'est sûr que c'est vraiment motivant », s'exclame Jennie Perron, une jeune nageuse de 12 ans.

L'entraîneur-chef Nicholas Perron est convaincu que cet exploit aura des répercussions sur le nombre d'inscriptions dans le programme sport-études. 

Il s'attend d'ailleurs à un boum après les Jeux de Rio, surtout que les inscriptions se font en septembre pour l'année à venir. 

« Je pense que ça peut inspirer une nouvelle génération un peu comme Alexandre Despatie l'a fait en plongeon. C'est certain qu'il y a un impact positif », affirme t-il. 

Avec le programme sports-études, l'entraîneur tente de découvrir les futurs champions. « On essaie de recruter le plus possible, de détecter les jeunes et de faire des partenariats avec la Ville pour remplir la piscine. On ratisse le plus possible » explique-t-il. 

Nicholas Perron rappelle toutefois que la natation est un sport exigeant qui demande beaucoup de sacrifices. 

« Il y a beaucoup d'heures qui sont consacrées dans la piscine. Dès l'âge de 12, 13 et 14 ans, les jeunes nagent six jours par semaine, à raison de deux heures par jour, sans compter la préparation physique à l'extérieur de la piscine » explique-t-il. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine