Retour

Nathalie Normandeau évite un procès devant jury

Contrairement à ce que souhaitait la Couronne, l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau de même que Marc-Yvan Côté, ex-vice-président de la société de génie-conseil Roche, subiront un procès devant juge seul.

Un texte de Yannick Bergeron

Nathalie Normandeau a ainsi eu gain de cause. Le juge Richard Grenier a donné raison aux avocats de la défense qui tentaient d'obtenir un procès devant juge seul pour Mme Normandeau, Marc-Yvan Côté et quatre autres accusés arrêtés par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) en mars 2016 dans le cadre d'une enquête portant sur l'octroi de financement politique en échange de contrats publics.

En mai dernier, la Couronne avait déposé un acte d'accusation direct, ce qui a eu pour effet d'annuler l'enquête préliminaire afin de passer directement à un procès devant jury, composé de citoyens.

Les avocats des coaccusés ont vivement contesté cette façon de faire avant d'obtenir gain de cause vendredi matin au palais de justice de Québec.

Le juge Richard Grenier a donné raison aux avocats de la défense qui ont plaidé que les chefs d'accusation ne permettaient pas à la poursuite d'exiger un procès devant jury.

Le dossier reviendra devant la Cour du Québec, mardi, pour déterminer une future date de procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine